×
Publicités

Typology, quand la crise sanitaire accélère les projets d'une marque de beauté

Publié le
24 juil. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En février dernier la marque française de cosmétique Typology soufflait sa première bougie célébrant une année dense qui a vu naître près de 100 produits, s'épanouir deux campagnes d'affichage dans le métro et une équipe s'étoffer à une trentaine de collaborateurs. Si à l'aube de sa deuxième année Typology a dû affronter une crise sanitaire d'ampleur mondiale, la jeune pousse a traversé la zone de turbulences grâce à son positionnement : des ventes 100 % digitales (sur son propre e-shop) et des produits de beauté fabriqués en France aux formules courtes et transparentes qui rassurent les consommateurs.


Assemblage botanique purifiant à la pivoine de la gamme Plantes (21,50 euros) - Typology


C'est en devenant père que Ning Li a commencé à se pencher de façon intensive sur la liste des ingrédients des produits cosmétiques. Mais en plus d'être un papa soucieux d'offrir le meilleur à son bébé, Ning Li est un homme d'affaires talentueux. L'entrepreneur a cofondé la plateforme d’achat à prix d’usine Myfab.com, en partie revendue en 2009 à Kering, puis lancé en 2010 Made.com, site de vente en ligne d’ameublement et de décoration qui emploie aujourd'hui 600 personnes. Typology est donc son troisième projet de e-commerce.

Lancée en France en février 2019, Typology s'est implantée au Royaume-Uni en plein confinement. Pour ce lancement la marque n'a donc bénéficié de la visibilité de pop-stores, comme ce fût le cas chez Merci ou à l'hôtel Hoxton à Paris, mais elle a tout de même tirer son épingle du jeu. "Nos produits étant fins ils peuvent être livrés sans contact et glissés directement dans les boites aux lettres. Mais surtout sur la période il y a eu très peu de lancements", décrypte Ning Li qui a fait du développement à l'international l'une des priorités de Typology.

En plus de s'implanter sur un nouveau territoire Typology a, en pleine crise du coronavirus, lancé une nouvelle gamme de produits. Une ligne de sérums botaniques baptisés Plantes, épuisée en moins d'un mois, explique-t-on du côté de la marque. "Durant la première quinzaine du confinement les gens n'ont pas tellement acheté en ligne, ils étaient dans l'attente. Puis finalement comme ils étaient chez eux et avaient du temps, ils ont lu, se sont renseignés sur les marques", explique Ning Li. Typology aurait ainsi conquis de nouveaux clients, tout en fidélisant sa communauté, et vu ses ventes doubler pendant les deux mois de confinement.

Pour pérenniser ce phénomène, et alors que les consommateurs sont plus que jamais à la recherche de marques indépendantes responsables et éthiques, Typology a opéré sa première prise de parole en télé à l'issue du confinement. Une campagne de quinze jours qui n'était pas initialement planifiée.

Discrète sur les chiffres Typology avait lors de son lancement opéré une levée de fonds de 10 millions de dollars (8,8 millions d'euros)  auprès d’Alven Capital, de Marc Simoncini, de Xavier Niel et de Firstminute Capital. A ce jour aucun nouveau tour de table n'est prévu, mais les projets continuent et il se murmure que la marque peaufinerait une ligne de maquillage.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com