Un ancien actionnaire d'Avon prépare une OPA

La société d'investissement Richmont Holdings, ex-actionnaire d'Avon Products, prépare une offre pour racheter le spécialiste américain de la vente directe de produits de beauté, qui a rejeté au début du mois une proposition du groupe de cosmétiques Coty, rapporte le magazine Fortune.

Richmont, qui fut un temps le premier actionnaire d'Avon mais a fini par céder sa participation, gère des investissements dans les secteurs bancaire, technologique et de l'édition, d'après son site Internet.

Son président actuel, John Rochon, avait déjà tenté - sans succès - de racheter Avon à la fin des années 1980, lorsqu'il était directeur général de son rival Mary Kay, relève Fortune.
Richmont et Avon, joints par Reuters pour commenter l'information, n'ont pas répondu dans l'immédiat.

Au début du mois, Avon, pourtant affaibli par le déclin de ses ventes et une enquête pour corruption, a rejeté une offre non sollicitée de 10 milliards de dollars de son rival américain Coty et a nommé comme nouvelle directrice générale une ancienne dirigeante de Johnson & Johnson, Sherilyn McCoy.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.

CosmétiquesBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER