×
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 sept. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un bénéfice semestriel multiplié par 30 pour Sandro, Maje, Claudie Pierlot

Par
AFP
Publié le
4 sept. 2018

Paris, 4 sepembre 2018 (AFP) - La maison mère des marques de prêt-à-porter Sandro, Maje et Claudie Pierlot (SMCP) a publié mardi un bénéfice au premier semestre 2018 trente fois supérieur à celui publié un an auparavant, une « très bonne performance » lui permettant de confirmer ses objectifs annuels. Au premier semestre, le résultat net consolidé du groupe est passé de 1,1 million d'euros l'an dernier à 27,4 millions d'euros cette année, selon un communiqué.


Campagne Sandro automne-hiver 2018 - Sandro


Outre de bonnes performances opérationnelles, ce bond du bénéfice net s'explique aussi par une baisse des charges exceptionnelles par rapport au premier semestre 2017, lorsque le groupe préparait son entrée en Bourse, concrétisée en octobre dernier. Ses charges financières ont aussi diminué de près de 20 millions d'euros sur un an, reflétant la « réduction significative de l'endettement du groupe », selon le communiqué.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a enregistré une hausse de 14,8 %, grimpant à 83,9 millions d'euros sur un an, « porté par une croissance des ventes dynamique et l'accroissement de la marge », est-il encore précisé. La marge d'Ebitda ajusté a progressé de 16,7 % à 17 %, « démontrant l'aptitude du groupe à générer une croissance rentable ».

Pour SMCP, cette progression de la rentabilité s'explique par « la contribution croissante des ventes en ligne et de l'Asie, ainsi qu'une maîtrise stricte des dépenses administratives et autres frais généraux tout en maintenant le rythme des investissements pour soutenir la croissance future ».

Fin juillet, SMCP avait publié un chiffre d'affaires en hausse de près de 13% au deuxième trimestre. Sur les six premiers mois de l'année, il s'élève à 493,3 millions d'euros, en hausse de 12,4 % en données publiées, « porté par une croissance remarquable à l'international », a souligné la société.

Le groupe a donc maintenu ses objectifs annuels, qu'il avait relevés fin juillet : il prévoit toujours une croissance annuelle des ventes « supérieure à 13 % » à taux de change constant, ainsi qu'une marge d'Ebitda « autour de 17 % ».

« SMCP a de nouveau réalisé de très bons résultats ce semestre, soulignant une croissance à deux chiffres de l'ensemble de ses marques, une forte rentabilité et la poursuite de son désendettement », a souligné son directeur général, Daniel Lalonde, cité dans le communiqué.

Pour expliquer ces chiffres, le dirigeant a mis en avant « le succès de notre approche e-commerce (qui atteint près de 15 % du total des ventes, ndlr) et les nouvelles ouvertures de magasins (114 au cours des douze derniers mois, ndlr) dans des emplacements hautement attractifs », ainsi que « la créativité et (le) talent de nos équipes à travers le monde ».

Evelyne Chetrite et Judith Milgrom ont fondé respectivement Sandro et Maje à Paris en 1984 et en 1998 et elles continuent à en assurer la direction artistique. La marque Claudie Pierlot, fondée en 1984 par la créatrice éponyme, a été acquise par le groupe SMCP en 2009.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.