×
Par
AFP
Publié le
3 déc. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un Black Friday "décevant" pour les enseignes d'habillement

Par
AFP
Publié le
3 déc. 2021

Les enseignes de l'habillement ont connu un Black Friday "décevant" cette année par rapport à l'édition 2019, avant la crise sanitaire, a déploré l'Alliance du commerce vendredi dans un communiqué.


Shutterstock


Sur la seule journée du vendredi 26 novembre, journée officielle du Black Friday, la baisse d'activité est de 23%. "Les achats se sont ainsi reportés sur les autres jours de la semaine, et notamment le week-end", a indiqué l'organisation professionnelle dans son communiqué.

L'Alliance du commerce, qui représente les grands magasins et les enseignes de mode et de chaussures, a enregistré une baisse d'activité de 9,5% sur la semaine du Black Friday par rapport à l'édition de 2019, sur son panel de 50 enseignes réalisé avec la société Retail Int.

Ces derniers chiffres ne sont pas comparés avec le Black Friday de l'an dernier: celui-ci avait en effet été décalé à début décembre, plus proche des achats de Noël. Par ailleurs, les commerces avaient bénéficié d'un effet de rattrapage car ils rouvraient tout juste après le confinement.

"Du fait de la crise sanitaire et des difficultés d'approvisionnement, les enseignes ont dû mieux maîtriser leurs stocks. Cette situation explique la moindre attractivité des offres promotionnelles proposées au cours du Black Friday et la baisse des achats durant cette semaine événementielle", assure Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du Commerce, dans le communiqué.

Les commerçants comptaient sur l'opération pour retrouver leur clientèle après les longues périodes de fermeture liées au Covid. La fréquentation des magasins est en recul de 12,2% depuis le début de l'année, par rapport à la même période en 2019, et les ventes ont baissé de 17,6%.

En plus de la crise sanitaire, le secteur de l'habillement fait aussi face à des difficultés structurelles depuis plusieurs années, liées à des changements d'habitudes des consommateurs et à la concurrence en ligne.


Paris, 3 déc 2021 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.