×
5 878
Fashion Jobs
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Recruitment Officer, Luxury Retail
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes - Vélizy 2 H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
Publicités
Publié le
3 oct. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un dimanche à Paris avec Ottolinger, Atlein, GmbH et Beautiful People

Publié le
3 oct. 2022

Il fallait s’accrocher dimanche pour suivre les défilés de la Semaine parisienne avec une journée plus ou moins acrobatique. Les couturiers semblaient s’être donné le mot pour pimenter leurs présentions et compliquer un peu tout. Après le défilé organisé dans la boue par Balenciaga à Villepinte et celui sous les parapluies de Givenchy au Jardin des Plantes, Ottolinger installait son public par terre, tandis que Beautiful People l’expédiait au 9e étage de l’Institut du monde arabe et qu’Atlein débutait avec quasiment une heure de retard. On pouvait enfin respirer, le soir, chez GmbH sous les arcades du Lycée Molière, alors que la pluie s’était finalement arrêtée.
 

Ottolinger, printemps-été 2023 - PixelFormula


 
Au septième jour de cette Fashion Week dédiée au prêt-à-porter féminin du printemps-été 2023, Ottolinger a invité son public à se contorsionner pour s’installer sur des petits matelas posés au sol, en veillant à ne pas faire dépasser les pieds sur le tapis. A l’arrivée, un défilé vu du bas, qui fuse comme une secousse électrique avec spots aveuglants et clignotants et musique techno.
 
Les filles sont pressées, déboulant au pas de charge, leur valise à roulettes à la main. Elles libèrent de l’énergie vive dans des tenues nerveuses et sportives, où les vêtements se superposent et s'entremêlent sans en donner l’air. Les cordons, signature de la marque, sont partout, virevoltant autour du corps. En fermetures à coulisse dans jupes, pantalons lacérés et petits blousons, dessinant une ligne courbe dans une combinaison à bretelles moulante, ou transperçant, tel un vers de terre, une robe drapée sous la poitrine.

Les brassières sont réduites à de fines bandelettes entrelacées, tandis que les accessoires séduisent avec ces escarpins englués dans une tâche de peinture vernie ou ce sac oblong et serré rectangulaire pour carabine de poche.
 

Atlein, printemps-été 2023 - ph Dominique Muret


Chez Atlein aussi, il y a des cordons et lacets à foison, mais à bout métallique. Ils se balancent le long du corps donnant du mouvement à la silhouette. Enfilés dans des coulisses suivant les lignes qui structurent le vêtement, ils permettent de le froncer à volonté, sur les bras, parfois aussi sur les jambes dans des leggings, et bien sûr sur le corps dans des robes, tops et jupes moulantes, qui épousent les formes.
 
Le jersey, matière fétiche du designer Antonin Tron, enserre le corps. Il le drape et prend sa forme comme une seconde peau. A la fois confortables et sensuelles, les tenues s’érotisent avec des fentes qui remontent jusqu’en haut d’une cuisse, des dos nus et des décolletés profonds, ainsi que des maillots de bain et tenues orangées à imprimé reptile.
 
Le soir, la silhouette s’allonge dans de longs fourreaux, et s’illumine, tantôt dans une jupe noire droite et mate, qui s’éclaire sous la lumière, tantôt dans des robes en velours brillant aux reflets cuivrés ou métallisés comme trempées dans du bronze ou de l'argent.


GmbH, printemps-été 2023 - PixelFormula

 
Chez GmbH flotte une ambiance zen et exotique avec encens et musique indienne traditionnelle, tandis que les mannequins foulent avec nonchalance les arcades, qui entourent la grande cour du lycée Molière dans des tenues chic et estivales, où les mini-shorts en denim (déclinés aussi en cuir noir ou doré et en vinyle) s’associent avec de très élégantes chemises blanches.
 
Le duo formé par le photographe d’origines pakistanaise et norvégienne Benjamin Alexander Huseby et du designer allemand d’origine turque Serhat Isik s’est inspiré de l’Inde cette saison, concoctant une collection à la fois confortable, fraîche et cool.
 
Des ensembles chemises et paréos sarongs sont taillés dans de délicats tissus madras en coton ou de somptueux tissus damassés de soie, la chemise étant troquée parfois par un simple sweater blanc. De maxi vestes en satin sont portées avec des cuissardes métallisées ou en néoprène façon combinaison de plongée, la même matière sert à confectionner des chaussures-chaussons à cinq orteils très confortables. Pour le soir, l’homme ou la femme GmbH optent pour le smoking avec mini short, emmitouflés dans de longs manteaux de fourrure ou enlacés dans un long boa fourré.
 
Beautiful People veut transformer la violence et la guerre en "joie, paix et harmonie". Il le fait à travers ses vêtements caméléons en partant d’une série de looks militaires, qui se métamorphosent l’un après l’autre dans une chorégraphie dansée.
 
Les blousons army s’enfilent à l’envers pour se muer en jolies vestes à larges col corolle, les treillis se dézippent devant et derrière le long des jambes pour devenir jupe, la doublure d’une parka se fait imperméable orange. Un body kaki est doté de sangles avec sac incorporé dans le bas du dos, d'où sort un parachute en nylon léger qui prend des atours d’ample robe impalpable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com