×
Publicités

Un duo pour remplacer Nicolas Hennon à la tête de Kiabi

Par
AFP
Publié le
today 25 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris, 25 sept 2019 (AFP) - Le numéro 1 du prêt-à-porter français Kiabi a annoncé mercredi la nomination de Béatrice Héricourt et Patrick Stassi en remplacement du directeur général Nicolas Hennon afin d'impulser "une énergie nouvelle" dans l'enseigne de la galaxie Mulliez.


Patrick Stassi et Béatrice Héricourt, nouveaux co-dirigeants de l'enseigne - Kiabi


Les deux nouveaux directeurs généraux de "Kiabi Worldwide" sont des anciens du groupe : Béatrice Héricourt était directrice des collections internationales et Patrick Stassi occupait le poste de directeur général de la branche française de la marque.

Ce binôme doit répondre "à une nouvelle dynamique impulsée par l'actionnaire-fondateur Patrick Mulliez et la présidente du groupe Elisabeth Cunin", nommée en mai dernier, indique Kiabi dans un communiqué.

"Bouger plus vite, continuellement challenger notre vision et nos actions, accélérer et réinventer un modèle performant qui nous permette de reprendre une longueur d'avance sur nos concurrents. C'est la mission qui est confiée à un binôme de leaders forts et engagés, issus de l'entreprise", poursuit le texte, saluant "l'engagement" du précédent directeur.

Fondé en 1978, Kiabi se revendique comme le numéro 1 français du prêt-à-porter et a dégagé un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros en 2018 (+2,1% sur un an).

L'enseigne s'est engagée cette année à produire 100% de ses collections de manière durable ou "éco-conçus" d'ici 2030, en délavant par exemple des jeans au laser ou en utilisant du coton bio, tout en maintenant sa politique de "petits prix".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.