×
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 janv. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un mannequin transsexuel en vedette des défilés de Sao Paulo

Par
AFP
Publié le
28 janv. 2011

SAO PAULO (Brésil), 28 jan 2011 (AFP) - Outre son lot habituel de célébrités, les défilés de la mode d'hiver de Sao Paulo, qui devaient débuter vendredi soir, présentent cette année une des nouvelles figures des podiums mondiaux: le mannequin transsexuel Lea T.


Lea T, au centre, pour la campagne Givenchy

Modèle de la maison française Givenchy, la Brésilienne Lea T a conquis l'Europe avec son visage androgyne et ses photos controversées, comme celle publiée en couverture du magazine Love où on la voit embrasser le super-modèle britannique Kate Moss.

Lea T vient défiler pour la première fois dans son pays natal pour le styliste en vogue Alexandre Herchcovitch.

"C'est la première fois que je fais quelque chose en dehors de Givenchy et de l'Europe. J'ai un peu peur d'être harcelée", a-t-elle confié de Milan au quotidien Estado de Sao Paulo.

Lea T, né Leandro, est le fils d'un footballeur connu, Toninho Cerezo, ce qui a provoqué une polémique quand il a décidé de révéler publiquement son orientation sexuelle.

"La manière dont moi, et surtout mon père, avons été traités par les médias a fait que je ne voulais plus retourner (au Brésil). Même en Italie, où il y a beaucoup de pruderie, cela n'a pas été comme ça", a dit Lea, ajoutant que le Brésil se dit un pays libéral mais est "hypocrite".

Toutefois, le mannequin revient aujourd'hui dans son pays par la grande porte et promet d'être un des visages les plus photographiés de la 30e édition de la Sao Paulo Fashion Week (SPFW).

Le principal événement de mode d'Amérique latine présente jusqu'à mercredi les collections d'hiver de trente-et-un stylistes brésiliens qui ont séduit nombre de célébrités.

Le top-modèle brésilien Gisèle Bündchen devait défiler pour la marque Colcci avec l'acteur américain Ashton Kutcher. Cet ancien mannequin est arrivé jeudi à Sao Paulo accompagné de son épouse, l'actrice Demi Moore, selon le site d'informations brésilien G1.

"Je suis prêt pour le Brésil. Le Brésil est-il prêt pour moi?", a posté Kutcher sur son compte Twitter.

Paris Hilton, la riche héritière connue pour ses frasques, devait elle monter sur le podium pour la griffe Triton. Hors des passerelles, la chanteuse américaine Christina Aguilera devait faire la promotion de sa propre ligne de vêtements.

Quelque cent mille personnes étaient attendues à la SPFW qui fête ses quinze ans cette année. "Avoir quinze ans est une date importante parce que nous sommes allés chercher dans notre mémoire, pour nous défaire du passé et regarder vers l'avenir", a déclaré Paulo Borges, le créateur de l'événement, au journal Estado.

La semaine de la mode de Sao Paulo cherche à s'imposer dans le calendrier international de la mode, aux côtés de Paris, Milan ou New York.

Mais elle veut aussi donner un coup de pouce à l'industrie brésilienne du textile qui souffre face aux importations grandissantes en provenance de Chine. Le secteur du textile et de la confection a terminé 2010 avec un déficit de 3,5 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros).

Par Anella RETA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.