×
5 732
Fashion Jobs
MAISON LABICHE
E-Store Manager
CDI · PARIS
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL
Global Partnership Manager H/F
CDI · LA DÉFENSE
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL BOUTIQUES
Gestionnaire de Stock / Manager d'Equipe (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
PIMKIE
Contrôleur de Gestion E-Commerce H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Formation France, Univers Nouvelles Technologies &Design
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable National Grands Comptes Parfums
CDI · PARIS
CARTIER
Key Account Manager Travel Retail Europe - Cartier Fragrances
CDI · PARIS
CITY ONE
Commercial en Restauration de Luxe H/F
CDI · PARIS
VERTBAUDET
Chef de Produit f/h
CDI · TOURCOING (59)
NINA RICCI
Credit Manager - f/h
CDI · PARIS
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
Publicités

Un patron d'une petite entreprise profite des congés pour fermer boutique

Par
AFP
Publié le
today 6 sept. 2005
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

DIGNE-LES-BAINS, 6 sept 2005 (AFP) - Le patron d'une petite entreprise de confection de vêtements de sport, installée à Château-Arnoux-Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence), a profité des congés du mois d'août pour déménager le matériel et mettre la clé sous la porte, a-t-on appris mardi de source syndicale.


Visuel Styl-Sport

"Le patron de Styl-Sport a profité du mois d'août chômé pour partir, il a juste envoyé une lettre de licenciement laconique à la fin du mois. Quatre employées restent sur le carreau", s'est indigné le secrétaire départemental de la CGT, Alain Bard.

Selon la communauté de communes Moyenne Durance, propriétaire des locaux, l'entrepreneur "est parti sans rien dire, sans envoyer de préavis et sans payer les deux derniers mois de loyer". L'entreprise était "en redressement judiciaire", a-t-elle précisé, ajoutant qu'un huissier s'était rendu sur les lieux lundi pour "constater que les bâtiments étaient clos".

Cette fermeture impromptue "a été mûrement réfléchie car l'entrepreneur avait enregistré le 1er juin dernier au registre du commerce dans le département du Cher une nouvelle société dans le même secteur et portant quasiment le même nom, Styl Sport Concept", a poursuivi M. Bard, précisant "qu'une demande d'aides publiques à hauteur de 100.000 euros avait été faite".

Le maire de Château-Arnoux-Saint-Auban, José Escanez, a prévenu son homologue de Nançay (Cher), où s'est implanté la nouvelle société, selon la municipalité.

La CGT, qui a averti la direction départementale du travail, attend que soit saisi le tribunal de commerce pour que soit prononcée une "liquidation judiciaire en bonne et due forme permettant aux quatre salariées, payées au Smic depuis plusieurs années, de bénéficier des indemnités de licenciement et de recevoir leur salaire du mois d'août, toujours pas versé à ce jour". Parallèlement, une action devant les prud'hommes a été entamée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.