×
Publié le
6 déc. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un premier Forum de la mode réussi

Publié le
6 déc. 2016

Promu par les ministères de la Culture et de la communication et de l'Economie et des finances, suite au rapport de Lyne Cohen-Solal sur les filières mode et luxe, le premier Forum de la mode a offert une journée d’échanges intenses et stimulants.
 
Plus d’une trentaine d’intervenants se sont succédé devant le parterre bondé de la Gaîté Lyrique pour débattre des « nouvelles scènes de mode », titre de ce premier rendez-vous, abordant différents thèmes, de la production à l’accompagnement de la création, à travers cinq tables rondes.
 

Pierre-François Le Louët, Christophe Sirugue, Lyne Cohen-Solal et Pascal Morand - dr


Ouvert par la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, le Forum de la mode a été conclu par le secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie, Christophe Sirugue, et par une intervention très applaudie de Guillaume de Seynes, qui a donné des pistes de réflexion pour garantir l’avenir de la filière de la mode française autour de quatre mots-clés : créativité, savoir-faire, compétitivité et formation.
 
« Ces quatre mots résument toutes les attentes que nous avons, mais aussi les enjeux pour animer et dynamiser le secteur de la mode. Il faut que nous en soyons conscients alors qu’avec cette industrie, nous sommes au cœur d’un atout fondamental comme vecteur de croissance économique et de rayonnement culturel », a déclaré le directeur général de la maison Hermès.

Pour la première fois, la Fédération française de la Couture et celle du prêt à porter féminin ont travaillé main dans la main à la réalisation d’une manifestation commune, contribuant à organiser en un temps record un forum de qualité.
 
 « J’ai été frappé par la mobilisation autour de cet événement, qui a su proposer différents modèles de business s’adressant à un public élargi. Nous avons réussi à réunir plusieurs diversités de la mode, ce qui n’était pas gagné pour une première édition », se réjouit Pierre-François Le Louët, président de la Fédération française du prêt à porter féminin.
 
« Cela a été un élan collectif sous l’égide des pouvoirs  institutionnels », renchérit son homologue à la tête de la Fédération française de la Couture, Pascal Morand. « En ces temps d’accélération, il faut un point de repère. Nous avons posé un jalon. Maintenant, il faut aller de l’avant », conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com