×
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 nov. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un salon de l'horlogerie de prestige à Paris

Par
AFP
Publié le
27 nov. 2009

PARIS, 27 nov 2009 (AFP) - Le Salon international de l'horlogerie de prestige de Paris vient de fermer ses portes au Carrousel du Louvre, avec la participation des 50 plus grandes maisons horlogères du monde, et plus de 10 000 passionnés attendus.


Visuel du salon Belles Montres

Alors que les autres salons dédiés à l'horlogerie comme le premier d'entre-eux, celui de Bâle (Suisse) sont réservés aux professionnels, le salon Belles Montres, était dédié aux particuliers, néophytes ou initiés.

"Les marques horlogères traditionnelles, les incontournables et les inventeurs fous dévoilent leurs nouvelles oeuvres mais aussi des créations uniques. C'est le seul endroit où l'on peut essayer, questionner et comparer sans avoir la pression de l'acte d'achat: il n'y a pas de vente sur ce salon", soulignait le créateur du salon, Alain Faust.

"Les +petits suisses+, des artisans horlogers indépendants, présenteront des pièces uniques qui mettent en avant ingéniosité et inventivité", a-t-il ajouté.

Des ateliers permettant de découvrir les savoir-faire étaient proposés, tandis que la Fondation internationale pour la Haute Horlogerie proposait une exposition de pièces contemporaines sur le thème "Terre, Air, Mer".

En marge du salon, la maison Artcurial organise à Paris les 30 novembre et 1er décembre une importante vente de montres et bijoux. Plus de 600 pièces, pour des estimations totales de près de 3 millions d'euros, seront proposées.

Parmi les plus pièces les plus rares, la pendule en forme de gouvernail de la salle à manger du voilier d'Eroll Flynt, une montre-bracelet de plongée Panerai de 1943 et une broche signée Lalique en pâte de verre opalescente exécutée en 1900.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.