Under Armour pourrait se désengager du tennis et de la pêche

L'équipementier sportif américain Under Armour, confronté à une baisse des ventes, envisage de se désengager du tennis et de la pêche, rapporte lundi le Wall Street Journal.


Under Armour a récemment inauguré des boutiques en Italie et en Serbie. - Under Armour Oficial

Cette réflexion intervient au moment où Kip Fulks, 45 ans, un des cofondateurs du groupe, prend une année sabbatique, affirme également le quotidien citant des sources anonymes. Considéré comme le bras droit du PDG Kevin Plank, Kip Fulks était conseiller stratégique avant de prendre ce congé en début de mois.

Under Armour avait embauché en juin Patrick Frisk, ancien patron du chausseur Aldo, et lui avait donné les titres de directeur des opérations et de numéro 2 du conseil d'administration. Il avait ainsi récupéré une grande partie des fonctions de Kip Fulks.

Contacté par l'AFP, Under Armour n'a pas répondu dans l'immédiat.

Tous ces changements interviennent au moment où le titre Under Armour souffre en Bourse : depuis le début de l'année, il a perdu près de 42 % de sa valeur boursière et cédait encore 2,92 % à 16,97 dollars vers 19h15 GMT lundi.

Under Armour est le sponsor attitré du tennisman britannique Andy Murray et de l'Américaine Sloane Stephens, qui a remporté le dernier US Open chez les femmes.

Après deux trimestres consécutifs de pertes, l'équipementier a annoncé en août un plan de restructuration comprenant la suppression de 2 % de ses effectifs totaux, la fermeture d'usines et abaissé ses prévisions de croissance annuelles.

Under Armour, petit poucet dans l'industrie du vêtement et de la chaussure de sport, a été propulsé sur le devant de la scène par le succès de la star planétaire du basket Stephen Curry.

La griffe a surfé sur la mode du sportswear, parfois appelé « athleisure », synonyme de nouvelle clientèle, mais ses rivaux Nike et Adidas semblent avoir refait leur retard grâce à des promotions sur des articles prisés par les « Millenials » (18-34 ans).

Créé en 1996, Under Armour espère que sa marque UAS (pour Under Armour Sportwear), dont les produits sont dessinés par le créateur belge Tim Coppens, étoile montante de la mode, va lui permettre de relancer ses ventes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER