×
Publicités
Publié le
11 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Under Armour doit revoir à la baisse ses prévisions annuelles

Publié le
11 mai 2022

Under Armour a déçu les marchés. A l'issue de la présentation de ses résultats du premier trimestre 2022, le groupe américain spécialiste de la vente d'articles de sport a vu le cours de son action chuter drastiquement. De plus de 15 dollars par action avant sa conférence trimestrielle, il a plongé pour se fixer à 10,33 dollars en fin de séance le lundi 9 mai.


Under Armour a déclaré que les restrictions avaient entraîné une baisse de 14 % des revenus provenant de la région Asie-Pacifique au cours du trimestre clos le 31 mars - Reuters


La société dirigée par Patrik Frisk a annoncé des pertes inattendues de 45 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année et des prévisions de bénéfices par action bien en deçà des estimations des analystes. Under Armour prévoit un bénéfice par action ajusté compris entre 73 et 79 centimes de dollars pour l'exercice 2023, inférieur aux estimations de 97 centimes annoncées par Refinitiv.

Sur le trimestre clos au 31 mars, le groupe dont le siège se situe à Baltimore aux Etats-Unis, a vu ses ventes globales augmenter de 3,5% à 1,3 milliard de dollars (1,23 milliard d'euros).  Le groupe a subi de plein fouet les complications logistiques mondiales et les conséquences d'une nouvelle vague de Covid-19 en Asie. Dans des pays comme la Chine, les gouvernements ont rétabli des restrictions sociales strictes, affectant les opérations manufacturières et de ventes au détail.

Under Armour a déclaré que ces restrictions avaient entraîné une baisse de 14% de ses revenus dans la région Asie-Pacifique au cours du trimestre clos le 31 mars, à 182 millions d'euros. L'année dernière, Under Armour a réalisé environ 15% de son chiffre d'affaires dans cette région du globe.

Son premier marché reste les Etats-Unis, où le groupe réalise 841 millions de dollars, en hausse de 4,4%. La "bonne" nouvelle provient du marché européen où ses ventes ont progressé de 17,6% à 228 millions de dollars. En revanche, l'Amérique Latine accuse un repli de 5,5% à moins de 46 millions d'euros.

Adidas a lui aussi revu à la baisse ses prévisions 2022. Les retards d'expédition et les pénuries de main-d'œuvre ont également mis sous pression la capacité d'Under Armour à approvisionner les boutiques en sweats à capuche et chaussures, l'obligeant à annuler certaines de ses commandes.

"Les pressions sur la chaîne d'approvisionnement semblent davantage liées à la pression du transport et aux coûts élevés du fret qu'à une simple question de disponibilité... La marchandise existe, mais il a été difficile de l'obtenir ", a déclaré Simeon Siegel, analyste de BMO Capital Markets.

Pour l'ensemble de l'année le groupe entrevoit une augmentation de ses ventes de 5 à 7%, alors que les analystes prévoient une hausse de 5,4%.

Avec Reuters

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com