×
Publicités
Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 févr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Under Armour: les marges se contractent en raison de difficultés d’approvisionnement

Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 févr. 2022

L’augmentation des coûts du transport va affecter les bénéfices d’Under Armour Inc pour le trimestre actuel. Le fabricant d’habillement sportif fait face à des problèmes d’approvisionnement liés au Covid-19.

L’entreprise a dû revoir son carnet de commandes à la baisse en raison de difficultés d’approvisionnement pour le printemps/été. En conséquence, le cours de ses actions s’est effondré de 8,1% à 18,40 dollars (16,27 euros).


Photo: Under Armour


Under Armour et ses concurrents, comme Lululemon Athletica Inc et Nike Inc, ont du mal à garantir la disponibilité de leurs produits. Leurs sous-traitants asiatiques se remettent tout juste des différentes vagues de Covid-19 et de la réduction de leurs effectifs.

"Nous nous attendons à de nombreuses difficultés (d’approvisionnement) qui continueront jusqu’à l’exercice 2023. Il va falloir attendre que les délais d’acheminement reviennent à la normale pour que les arriérés de commandes et la surcharge de travail retrouvent un équilibre. Avant cela, les délais de livraison resteront rallongés", avertit le directeur financier, David Bergman, lors de la présentation des bénéfices de l’entreprise.

La pandémie a causé de l’inflation dans toute la chaîne d’approvisionnement, affectant le coût du travail et celui des matières premières. Les entreprises américaines ont été obligées de relever le prix de nombreux produits, allant des hamburgers aux sweats à capuche. Bon nombre de sociétés n’ont pas encore réussi à compenser complètement l’impact de ces coûts plus élevés sur leurs bénéfices.

Chez Under Armour, la marge brute est attendue en recul de 200 points de base pour le trimestre actuel par rapport à l’exercice précédent, en raison d’une augmentation de 240 points de base des dépenses liées au transport.

L’entreprise vise des bénéfices compris entre 0,02 et 0,03 dollar (0,018 à 0,027 euro) pour le trimestre clôturé le 31 mars. Ce chiffre est en-dessous des estimations d’au moins quatre analystes.

L’entreprise a été forcée de recourir au transport aérien, bien plus coûteux, en raison de la congestion observée dans les ports. La disponibilité de ses produits n’est plus assurée, notamment en raison de la popularité des vêtements de sport.

Mais la demande soutenue et l’augmentation des prix ont permis à Under Armour de réaliser de meilleurs résultats que prévus pour la période des fêtes.

Au cours du trimestre, le revenu net de la marque a progressé de 9% à 1,53 milliard de dollars (1,35 milliard d’euros), dépassant les prévisions de 1,47 milliard de dollars (1,30 milliard d’euros) dont faisaient état les données IBES de Refinitiv. Le bénéfice ajusté par action atteint 0,14 dollar (0,12 euro), soit 0,05 dollar de plus que les estimations.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.