×
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 oct. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une émission de la TV danoise dénonce les mauvais traitements des visons

Par
AFP
Publié le
28 oct. 2009

COPENHAGUE, 27 oct 2009 (AFP) - Une émission de la télévision danoise diffusée mardi soir a dressé un réquisitoire accablant contre certaines fermes d'élevage de visons au Danemark, montrant des animaux vivant dans des conditions déplorables.


Visons en Allemagne - Photo : AFP

L'association danoise des éleveurs de visons, qui regroupe quelque 1.500 adhérents, a tenté en vain de s'opposer à la diffusion de ce programme, "Operation X", par la chaîne nationale TV2, au motif que les prises de vue avaient été faites par effraction.

Elle a été déboutée dimanche par le tribunal d'Odense (centre), qui a rejeté sa demande d'interdiction, estimant que ce reportage était pertinent et utile à être montré à l'opinion publique.

Les auteurs d'"Operation X" ont mené leur enquête avec le concours de l'association de défense des animaux Anima, montrant des visons avec des blessures ouvertes sur le corps, partiellement paralysés ou morts dans leurs cages sales.

Des membres d'Anima ont filmé clandestinement 34 fermes d'élevage de visons et y ont constaté des conditions de vie "insupportables" d'un grand nombre de bêtes, a déclaré à TV2 Thorbjoern Schoenning, porte-parole de l'association.

"Nous sommes entrés dans ces fermes en sautant par-dessus la barrière car c'était la seule manière de montrer ces atrocités que les éleveurs ne nous auraient jamais montrées", a-t-il souligné, exhortant cependant les Danois à ne pas commettre des actes de sabotage contre les fermes d'élevage.

Un journaliste de TV2 a participé lui-même à deux de ces opérations menées à l'aube par Anima afin de confronter les éleveurs avec la réalité déplorable de leurs fermes.

Les éleveurs de visons danois, les premiers au monde avec une production annuelle de quelque 14 millions de bêtes, se sont déclarés "indignés", dans un communiqué, par les méthodes de travail "indécentes d'une chaîne du service public", accusant ses journalistes d'être des "marionnettes" du mouvement de défense des animaux, dont des membres ont déjà été "condamnés pour violences et vandalisme contre les fermes d'élevage".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Autres
Médias