×
Publicités
Par
AFP
Publié le
10 mars 2010
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une Emma Peel tout cuir chez Hermès, silhouette fifties chez Vuitton

Par
AFP
Publié le
10 mars 2010

PARIS, 10 mars 2010 (AFP) - Jean Paul Gaultier a mis en scène une Emma Peel sexy en diable pour Hermès, toute en cuir et croco, tandis que Marc Jacobs revisitait les années 1950 pour Vuitton avec des tailles ceintrées et des jupes longues en cuir, au dernier jour des défilés parisiens pour l'hiver prochain.

Louis Vuitton, Hermès
La mannequin Lily Cole présente une création de Jean Paul Gaultier pour Hermès lors du défilé de prêt-à-porter automne-hiver 2010/2011 à Paris. Photo : AFP.

Au fond de la scène, derrière des cercles de plus en plus petits imitant le générique de "Chapeaux melons et bottes de cuir" et sur la bande son du feuilleton, une silhouette de femme se distingue, un parapluie passé derrière la nuque au bout duquel pend un sac.

Elle s'avance en combinaison moulante de cuir noir, une large ceinture sur les reins, portée par des talons vertigineux. Jupes et pantalons en croco ou en cuir, trenchs et canadiennes, longs manteaux fluides, les mannequins défilent en chapeau, parfois avec une loupe autour du cou façon Sherlock Holmes.

"C'est une collection very british", résume Jean Paul Gaultier en coulisses. "Ce sont des femmes de la City mais pourquoi pas Mrs Bond", en référence à l'espion 007, "avec une petite touche Orange Mécanique". "Le cuir, le croco, le mohair très léger : c'est confortable, chaud et chic", annonce l'enthousiaste créateur.

Pour les chaussures, Pierre Hardy est parti de modèles de "lords ou de cavaliers, ou même de boots de cochers", dans l'esprit "du classicisme anglais du XIXème siècle", et les a montés sur 13 à 14 cm, en croco ou en cuir, a-t-il expliqué à l'AFP.

Sous une tente autour du bassin à jets d'eau de la cour carrée du Louvre, Vuitton a présenté un spectacle bien différent, inspiré du rétro années 1950: beaucoup de cuir aussi sur des jupes au plissé large, ceintrées puis évasées jusqu'à mi-mollet et des corsets sous des robes, comprimant la poitrine en effet "push-up" spectaculaire.

Le défilé a commencé pile à l'heure, contrairement aux 30 à 50 minutes d'attente réglementaire, et en l'absence de célébrités au premier rang. Marc Jacobs avait expliqué à la presse spécialisée que cette invasion récente des "people" aux défilés avait vécu et qu'il fallait se recentrer sur la mode.

Les ex-tops Laeticia Casta ou Elle Macpherson étaient de retour sur la passerelle, ouvrant et fermant le bal, respectivement en corset et jupe en laine rayée grise et robe du soir bustier en taffetas rose.

Une robe noire aux manches longues allie organza et vison, et plusieurs modèles portent des pulls courts en laine sur des jupes en tweed à carreaux volumineuses, parfois avec un faux-cul.

Louis Vuitton, Hermès
Création du styliste libanais Elie Saab lors des défilés de prêt-à-porter automne-hiver 2010/2011 le 10 mars 2010 à Paris. Photo : AFP.

Chez Elie Saab, il existe une robe pour chaque occasion. Dans sa collection à dominante de noir et de dentelle travaillée, elles ont la part belle, pour le jour comme pour le soir, aux côtés de quelques rares tailleurs et vestes en fourrure noire.

Les petites robes noires sont coupées sur le genou et portées avec des talons hauts et de petites soquettes transparentes. D'autres très graphiques présentent de fines bandes ajourées ou reproduisent en imprimé des branchages d'arbre sur fond kaki. Chaque fois, plusieurs modèles différents en version courte suivies d'un ou deux modèles pour le soir.

La dentelle apparaît en corsage d'une robe, sous un voile drapé, ou recouverte de bandes de paillettes noires. Ajourées sur le buste, des robes à paillettes en "bleu paon, vert chrome, grenat et noir métallique" cotoient enfin des drapés de mousseline aériens dans des dégradés de gris ou de beiges.

Par Gersende RAMBOURG

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.