×
Publicités

Une nouvelle génération de créateurs japonais à Paris

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 6 mars 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En cette saison de PFW, deux jeunes marques japonaises, Mame Kurogouchi et Auralee, ont présenté leurs créations sur les podiums. Les deux créateurs ont utilisé des tissus japonais pour leurs créations non pas pour leur rapport esthétique au vêtement mais les ont utilisés pour montrer leur propre vision du monde, dont une est centrée sur la production durable. Les deux créateurs, vainqueurs des première et deuxième places du récent Tokyo Fashion Award, ont présenté des collections fraiches et matures cette saison.

Tissage de mémoires et d’expériences par Mame Kurogouchi 


Mame Kurogouchi - Automne-Hiver 2019 - Prêt-à-porter femme - Paris


Cette saison, Mame Kurogouchi a présenté sa deuxième collection à Paris. La créatrice Maiko Kurogouchi poursuit sur son thème de création d’une collection basée sur son propre journal. Elle s'est également inspiré cette saison des textiles historiques du 17è siècle durant l’époque d’Edo au Japon et des fragments de sa vaisselle traditionnelle en porcelaine. Avec une palette de couleurs de bleus foncés , “Fragments” mélange est et ouest, rêve et réalité, et passé et présent, tout en montrant les expériences et perspectives personnelles de la créatrice. 

Dans cette collection, des robes en satin à la silhouette fluide ont été réalisé avec des kimonos artisanaux et des créations de patchworks dans une panoplie de matières associées à laçages, carreaux et broderies. Un robe grise et argentée en organdi avec volant et dentelle sur la manche donnant un fini couture. Pour l’outerwear, un bomber en tweed avec des bandes métalliques et une parka de montagne à la silhouette bien marquée viennent compléter la garde-robe de cet automne-hiver. Faite de matières comme la laine ou le cachemire pour éviter que les vêtements ne soient trop lourds, cette collection donne une sensation de légèreté. La collection était à la fois moderne et féminine, et sa modernité est aussi probablement due au fait qu’elle a été pensée pour être porter tous les jours. 

Maiko Kurogouchi aborde la beauté de la vie de tous les jours et s'est inspiré des bleus de ses sels de bains favoris ainsi que des oranges des poteries antiques pour ses créations. Les savants mélanges et superpositions ne tombent pas dans le “too much” et le savoir-faire traditionnel japonais a été réalisé dans un contexte moderne.

La présentation stoïque d’Auralee


Courtesy de Auralee


Auralee, dessiné par Ryota Iwai, a présenté son tout premier défilé lors de la Fashion Week parisienne cette saison à l’atelier parisien du sculpteur roumain Constantin Brancusi. Avec des matériaux de fabrication japonaise au premier plan, les pièces de la collection ressemblaient à des sculptures faites de vêtements.

Ryota Iwai a présenté une collection de prêt-à-porter homme et femme dans une palette de couleurs douce et neutre, de blancs, beige, gris, et marron. Une collection stoïque qui compte pour seul imprimé les carreaux et met en évidence la précision de la coupe et la qualité des textiles utilisés. Des pièces basiques à la fois décontractées et minimalistes pour des silhouettes épurées. Parmi eux, se trouve une sélection d’outerwear qui met en évidence l’utilisation de matières fines incluant une doudoune rose et vert pâle en coton moelleux, un manteau de ville à carreaux, un trench et bien d’autres créations. 

Auralee a été lancée avec la saison printemps/été 2015 et a ouvert son premier flagship store à Tokyo en 2017 mais avec sa dernière collection la marque a fait défiler ses créations pour la première fois. Faisant ses débuts avec les professionnels du secteur, la marque a déjà un bon nombre d’adeptes au Japon et travaille actuellement avec des grossistes au Canada, en Angleterre, en France, en Nouvelle-Zélande, à Taiwan, en Corée et à Hong Kong. Toutefois, le créateur Ryota Iwai a déclaré que la véritable expansion de la marque au niveau international était encore à venir.

Pour son défilé, le créateur a choisi un éventail de modèles de différentes nationalités et tailles afin de montrer son point de vue : c’est la personnalité qui se démarque. La collection de Ryota Iwai a présenté des basiques modernes non seulement faits de tissus mais également de l’“essence” même du vêtement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com