×
6 240
Fashion Jobs
Publicités

Une nouvelle plate-forme pour soutenir la mode madrilène

Par
EFE
Publié le
today 13 juil. 2016
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Madrid Capitale de la Mode (MCDM) est une plate-forme en ligne qui, en plus de soutenir le tourisme d'achats à Madrid, constitue un guide informatif sur tous les événements liés à la mode et au lifestyle qui seront organisés dans la capitale ibérique à partir du mois de septembre.

La page Internet de "Madrid Capitale de la Mode" - MCDM


« La mode, c'est la culture, mais c'est aussi l'économie », a ainsi déclaré au cours d'une conférence de presse la maire adjointe de Madrid, Marta Higueras, qui souhaite « convertir la ville en une référence de la mode et du tourisme d'achats ».

MCDM, le guide qui peut être consulté sur www.madridcapitaldemoda.com, est une initiative de la direction générale du commerce et de l'entrepreneuriat de la mairie de Madrid, visant à « rassembler tous les événements liés à la mode, à la beauté et au style qui sont organisés dans la ville », selon cette dernière.

L'initiative compte sur l'appui de la Fashion Week Mercedes-Benz, de l'Ifema, de l'Association commerciale du textile et des accessoires (Acotex), du Musée du vêtement, de l'Association des créateurs de mode d'Espagne (ACME), de l'Association des entreprises de la confection et de la mode de la communauté de Madrid (Asecom), de MFShow et de Conde Duque. Elle a pour objectif de devenir un site de référence pour le secteur de la mode et le commerce textile, moteurs de l'économie et de l'emploi.

Plusieurs personnalités ont assisté à la présentation de la nouvelle plate-forme aux côtés de Marta Higueras : Jaime de la Figuera, directeur des salons de mode et de lifestyle de l'Ifema, Concha Hernandez, directrice de Conde Duque, Helena Lopez de Hierro, directrice du Musée du vêtement, Blanca Zurita, cofondatrice de MFShow, Helena Rohner, membre du comité de direction d'ACME, Angel Asencio, directeur d'ASECOM, et Eduardo Vega Penichet, directeur général d'ACOTEX.

Tous étaient d'accord pour affirmer « que cette plate-forme aidera à améliorer la visibilité du monde textile madrilène », « en plus de rassembler tous les acteurs du secteur de la mode », selon les mots de Jaime de la Figuera.

« Il est important de montrer la créativité qui existe à Madrid, car ici il y a beaucoup de richesse », a ainsi déclaré la créatrice Helena Rohner, qui a aussi souhaité mettre en avant « le savoir-faire artisanal » qui est concentré dans la capitale espagnole.

Sur la même ligne, et concernant l'importance de la fabrication espagnole, Angel Asencio a aussi mis en avant le fait que « le touriste recherche des produits fabriqués en Espagne, pour leur qualité et leur conception ».

Pour Blanca Zurita, « l'union fait la force et tous ensemble, nous pourrons dynamiser les achats dans notre ville », à travers l'existence de plus de 9 000 commerces et 700 grossistes et, comme mis en avant par Marta Higueras, grâce aux « 600 ateliers de fabrication dédiés au textile, à la chaussure et aux accessoires ». Et celle-ci de conclure que l'objectif final de cette plate-forme est de devenir « une référence dans le monde de la mode ».