×
2 687
Fashion Jobs
Publié le
25 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une ode à la lingerie française en ouverture de Lingerie Connect

Publié le
25 janv. 2021

Huit minutes pour séduire. Promincor, qui représente les acteurs français de la lingerie, avait pour habitude de présenter tous les deux ans, sous la houlette d'Alain de Rodellec, un spectacle dans un théâtre parisien afin de mettre en valeur les savoir-faire des marques qu'elle représente. Mais face aux contraintes sanitaires mises en place pour lutter contre le Covid-19, l'association pour la promotion des industries de la corseterie a opté pour la réalisation d'un film pour 2021. Baptisé "Rendez-vous", celui-ci a été diffusé en ouverture du Salon de la lingerie, qui lui aussi a été contraint à une version digitale.


Le salon de la lingerie a ainsi ouvert ce lundi 26 janvier son édition Lingerie Connect. Cette plateforme numérique permet la mise en relation des représentants des exposants du salon avec les partenaires et acheteurs du monde entier. La présentation du film présentant l'histoire de dix femmes avec la lingerie française figurait donc en ouverture de ces jours.

Ce court-métrage dynamique et inclusif, multipliant les clins d'œil à la France et à Paris, célèbre les femmes volontaires et indépendantes, valorisant plusieurs styles et tendances de la lingerie de 2021. Dix marques françaises (Antigel, Aubade, Chantelle, Empreinte, Lise Charmel, Lou, Louisa Bracq, Maison Lejaby, Passionata et Simone Pérèle) apparaissent dans ce film signé par l'agence Yo Luxury Events et réalisé avec le soutien du Defi.

Cette production a été formulée en réponse au contexte né de la pandémie de Covid-19 et pour communiquer auprès des acheteurs internationaux. La corseterie française revendiquait 368 millions d'euros d'exportations en 2019, et avait enregistré 210 millions de ventes à l'export sur les neuf premiers mois de 2020.

"Cette crise a montré qu'il y a un besoin de solidarité, un besoin d'agir ensemble. Ce projet et ce film 'Rendez-vous' sont une réponse commune, expliquait ce lundi en visioconférence Emilie Ribéreau-Gayon, vice-présidente de Chantelle en charge de l'e-commerce et de l'export. En 2020, il n’y a pas eu de révolution, mais les besoins sont dans la continuité des dernières années. De manière générale, il y a un besoin de diversité et d’inclusivité. Nos produits doivent 'fitter' tout le monde quelles que soient les morphologies".

Chez Maison Lejaby et Simone Pérèle, les développements de nouvelles catégories de produits et les efforts sur le digital ont aussi été mis en avant durant cette année 2020. Des travaux qui doivent permettre aux marques françaises de continuer leur développement en 2020. "L'année 2020 a bien entendu affecté l'activité du secteur avec de nombreux challenges, explique Alain de Rodellec, mais les marques ou les sociétés ont su faire preuve de solidité et ont pu s'appuyer sur des aides gouvernementales. Sans aucunement sous-estimer les difficultés, sous sommes confiants sur les capacités de notre secteur à rebondir".

Tout au long de cette semaine et jusqu'au 5 février, le salon Lingerie Connect va permettre de jauger l'appétence des différents marchés via la possibilité de mise en place d'entretiens entre les acheteurs et les marques. Mais le salon sera aussi un espace d'informations riche avec des dès ce mardi une conférence du cabinet de tendances Leherpeur, à midi. Le jeudi 28 janvier, trois conférences sont annoncées: "Décoder le marché de la lingerie et de la mode" à 11h30, "Les tendances clés pour SS22 selon Carlin" à 14h30 et enfin "Le soutien-gorge: avec ou sans armatures?" à 16h00. À noter également les tendances du cabinet Peclers, le 2 février à 11h30. Et une conférence sur les matériaux responsables dans la lingerie le 3 février à 11h30.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com