×
Publicités
Par
AFP
Publié le
2 févr. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une publicité Yves Saint Laurent interdite au Royaume-Uni

Par
AFP
Publié le
2 févr. 2011

LONDRES 2 février 2011 (AFP) - Une publicité télévisée pour un parfum d'Yves Saint Laurent, Belle d'Opium, a été interdite au Royaume-Uni, accusé de représenter une femme simulant la prise de drogue, a annoncé mercredi le gendarme britannique de la publicité (ASA).

Le clip représente une femme, l'actrice française Mélanie Thierry, en train de danser sensuellement et de pointer d'un doigt son avant-bras, avant de faire courir lascivement sa main sur son bras.



Cette chorégraphie très rythmée et aux gestes brefs se termine avec l'actrice à terre, la poitrine soulevée, et une voix off affirmant: "Je suis ton obsession. Je suis Belle d'Opium, le nouveau parfum Yves Saint Laurent."

Treize personnes se sont plaintes de la publicité, qui est diffusée au Royaume-Uni depuis septembre, poussant l'ASA (Advertising Standards Authority) à revoir sa copie.

"Même si l'on n'a pas considéré que faire de la publicité pour un produit intitulé Opium n'était pas irresponsable ou choquant, (...) nous avons estimé que les gestes de la femme simulaient la prise de drogue. Nous avons donc conclu qu'il était irresponsable et inacceptable de la diffuser", a expliqué l'ASA.

La publicité en question ne peut désormais plus être diffusée en l'état au Royaume-Uni.

Dans son jugement, l'ASA cite le point de vue des parfums Yves Saint Laurent, qui appartiennent au numéro un mondial des cosmétiques, le groupe français L'Oréal, pour qui la publicité montre une personnage qui "semble en bonne santé et pleine de vie, et exprime sa sexualité".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.