×
Publicités
Publié le
26 juin 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une seconde rencontre entre industriels et responsables européens

Publié le
26 juin 2012

Le 19 juin s’est tenue à Bruxelles une rencontre entre Antonia Tajani, vice-président de la Commission européenne, et des grands noms européens de l’industrie de la mode.


De gauche à droite: M. Pezzini (EESC) ; M. Tomellini (Commissione) ; M. Tronconi (SMI) ; M. Toledano (Dior) ; M. Beirnaerts (Up-tex) ; Mme Pucci (Pucci) ; Mme Castro (LVMH) ; Mme Montenay (Chanel) ; Vice-Président Tajani ; M. Branchini (Altagamma) ; Mme de la Prada (Creadores de Moda de Espana) ; M. Ward (Harrods) ; M. Paccanelli (Euratex) ; M. Riha (Moser a.s.) ; M. Loewe (Löewe) ; M. Heilbron (Pink) et M. Prezioso (Max Mara).

Un premier rendez-vous s’était tenu le 22 novembre dernier pour jeter les bases d’un rapport officiel attendu pour la fin de l’année: "Communication des aspects-clés de la compétitivité de l’industrie de la mode". Parmi les entreprises présentes autour de la table figurent Dior, LVMH, Pucci, Chanel, Altagamma, Harrods ou encore Max Mara, ainsi que Up-tex, Creadores de Moda de Espana, Euratex, Moser, Löewe et Pink.

Alberto Paccanelli, président d’Euratex (organisation européenne de l'industrie du textile et de l'habillement), indique avoir insisté sur plusieurs points: la nécessité d’un "accès meilleur et plus concret aux marchés mondiaux les plus porteurs", les besoins d’amélioration de l’accès au financement et à la propriété intellectuelle pour les PME, et la favorisation nécessaire de la formation afin de maintenir l’atout stratégique qu’est le savoir-faire".

"Je crois vraiment que nous avons besoin d'un plan d'action clair, qui prend en compte ce qui existe déjà afin de ne pas faire double emploi des initiatives", a commenté Alberto Paccanelli. "Nous devrions concentrer les efforts et utiliser les instruments existants à la Commission européenne et dans l'industrie afin d'accroître la compétitivité des PME, en particulier dans la partie supérieure de la chaîne de valeur".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com