×
Publicités
Par
AFP
Publié le
5 mars 2007
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une silhouette féminine sombre et courte l'hiver prochain

Par
AFP
Publié le
5 mars 2007

PARIS, 5 mars 2007 (AFP) - Les défilés de prêt-à-porter féminin pour l'automne et l'hiver prochains, qui se sont achevés dimanche 4 mars à Paris, ont multiplié les propositions mais souvent présenté une silhouette sombre et courte, redessinée par des manches volumineuses et des jupes gonflées au-dessus de l'ourlet.


Un pull noir signé Christian Lacroix (gauche) et création d'Elie Saab (droite) lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007-2008 à Paris - Photos : Pierre Verdy/AFP

Plus que jamais, le noir s'impose au côté des gris dans la garde-robe hivernale. Christian Lacroix a créé la surprise en l'utilisant largement dans sa collection, inspirée par les maîtres anciens flamands et espagnols. Le noir a même gagné la garde-robe proposée par le Libanais Elie Saab, généralement plutôt amateur d'or et de couleur.


De gauche à droite : Créations de Jean-Charles de Castelbajac, Jeremy Scott et d'Antonio Marras chez Kenzo lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007-2008 à Paris
Photos : Pierre Verdy/AFP

La couleur a retrouvé ses droits notamment chez Jean-Charles de Castelbajac et Jeremy Scott, où elle est franche et éclatante, chez Kenzo qui a privilégié le rouge et le noir, chez Jean Paul Gaultier sous forme de tartans pour une collection placée sous le signe de l'Ecosse, chez Christian Dior pour de luxueuses et éblouissantes variations sur le tailleur maison.


Créations de Jean Paul Gaultier (gauche) et de John Galliano pour Dior (droite) lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007-2008 à Paris - Photo : François Guillot/AFP

Chez Chanel, Karl Lagerfeld a injecté un peu de couleur dans une collection très sport chic.


Créations de Karl Lagerfeld pour Chanel collection automne/hiver 2007/2008 le 2 mars 2007 à Paris - Photo : François Guillot/AFP

Les silhouettes sont souvent restées courtes, même si l'ourlet s'est nettement rallongé chez Chanel pour des manteaux qui ont éclipsé les traditionnels tailleurs. Christian Lacroix a dessiné des jupes ultra-courtes et parfois bouffantes comme des culottes de page, Peter Dundas pour Ungaro et Christophe Decarnin pour Balmain ont proposé des micro-robes précieuses, brodées de paillettes et de cristaux.


Créations de Christian Lacroix (gauche) et de Christophe Decarnin pour Balmain, lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007/2008 à Paris
Photos : Pierre Verdy & François Guillot/AFP

Un peu partout, les manches s'élargissent et se gonflent. Manches-ballons, bouffantes resserrées aux poignets, ou larges et plus ou moins longues, le volume s'impose. "L'accent s'est déplacé de la poitrine et du décolleté, du buste vers les manches", relève Hilary Alexander, journaliste au quotidien britannique The Daily Telegrah.

De gauche à droite : Créations de Givenchy, Lanvin et Margiela lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007/2008 à Paris - Photos : Pierre Verdy/AFP

Les grands cols sont très présents notamment dans le vestiaire d'inspiration marine de Givenchy et chez Lanvin. Maison Martin Margiela a fait sensation avec des épaules surdimensionnées.


De gauche à droite : Créations de Martine Sitbon, M+F Girbaud et Yamamoto automne-hiver 2007/2008 à Paris - Photos : Pierre Verdy, Vincent N'Guyen et François Guillot/AFP

Les paletots sur jupes droites restent nombreux, mais le volume gagne souvent le bas de la silhouette, comme chez Martine Sitbon ou Marithé & Françoise Girbaud. Chez Yohji Yamamoto, les jupes se font toupies, au sens propre du terme puisqu'elles tournent autour de la taille, actionnées par un moteur.


Créations de Louise Vuitton (gauche) et Sonia Rykiel automne-hiver 2007/2008 à Paris Photos : François Guillot/AFP

Les têtes se couvrent : grands et souples bérets chez Rykiel et Louis Vuitton, casquettes à mentonnière chez Céline, en cuir chez Hermès, cagoules moulantes chez Saint Laurent qui contrastent avec les lignes plus amples et souples des vêtements.


De gauche à droite : Créations de Céline, Hermès et Saint Laurent lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007/2008 à Paris - Photos : Pierre Verdy & François Guillot/AFP

La tentation de l'armure reste présente (écailles d'argent sur les épaules chez Balmain, plastrons de pierreries chez Dice Kayek, corsets de cuir chez Alexander McQueen). Damian Yee chez Guy Laroche, Véronique Leroy chez Léonard se sont efforcés de moderniser l'héritage maison.


Créations de Karl Lagerfeld pour Chanel collection automne/hiver 2007/2008 le 2 mars 2007 à Paris
Photo : François Guillot/AFP

Les défilés ont donné lieu à quelques mises en scène spectaculaires : flocons sur décor enneigé chez Chanel, succession d'images inquiétantes sur une pyramide inversée chez McQueen, décor surréaliste chez Galliano, tango chez Kenzo. Hussein Chalayan a associé technologie et poésie pour de spectaculaires robes éclairées de l'intérieur.


Défilé Kenzo le 3 mars 2007 à Paris - Photo : Pierre Verdy/AFP

Olivier Theyskens pour Nina Ricci a préféré une poésie plus évanescente en présentant de fragiles robes avec en toile de fond le décor naturel des arbres des Tuileries noyés dans une brume artificielle.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.