×
7 071
Fashion Jobs

Ungaro relance son prêt-à-porter féminin avec une image rajeunie

Publié le
today 16 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La femme Ungaro revient sous les projecteurs. Absente des podiums depuis le départ de son directeur créatif, Marco Colagrossi, l’an dernier, la maison de luxe française détenue depuis 2005 par Aimz Acquisition, le fonds d'investissement de l'homme d'affaires pakistano-américain Asim Abdullah, relance son prêt-à-porter féminin en misant sur la maille dans un esprit frais et jeune.

La nouvelle femme Ungaro - Branislav Simoncik


La griffe a profité de la Semaine de la mode masculine pour dévoiler, aux côtés de l'homme, dans ses salons de l'avenue Montaigne, cette collection d’une soixantaine de pièces réalisée par son studio interne avec le support d’une spécialiste de la maille dans l'une de ses usines italiennes comptant parmi ses fournisseurs historiques.

« C’est une relance soft via une collection principalement centrée sur la maille avec des pièces cool et faciles à porter. Nous revenons avec un produit dans le trend et complètement Ungaro, avec des prix allant de 600 à 1 300 euros », explique à FashionNetwork.com la directrice générale, Marie Fournier.

L’équipe créative s’est totalement immergée dans les archives de la maison, aussi bien à travers les créations haute couture que celles de la ligne Ungaro Ter, la troisième lancée dans les années 1980 par Emanuel Ungaro, après sa ligne principale et sa ligne Ungaro Solo Donna.

On retrouve ainsi les célèbres gros pois blancs sur fond noir sur des mini-robes évasées en maille de viscose et dans des vestes boléro toute douces en écofourrure, mais aussi dans des hoodies à capuche aux bords et poignées tube en mohair à rayures, jouant sur le contraste des géométries. Les motifs à grosses roses stylisées sont déclinés dans des cardigans et des robes, tout comme le thème léopard proposé dans des robes courtes ras le cou, des crop tops et jupes fendues.

Un style franchement rajeuni pour Ungaro - Branislav Simoncik


Le thème de la robe noire à bijoux cher au fondateur est repris quant à lui dans des imprimés, sur des petits blousons matelassés, ou proposé via des robes-tricots décorées d’une broche à perle. Ne manquent pas à cette nouvelle garde-robe Ungaro de longues robes noires ou rouges ajourées façon macramé et des robes et pull-overs tricotés dans un mohair blanc et décorés sur l’épaule par un volant en crêpe de Chine.

Cardigan zippé, pantalons noirs ou imprimés, jolis tricots en mohair aux couleurs intenses (fuchsia, vert, rose), mailles cache-cœur, tops décolletés dans le dos et parkas à capuche viennent compléter la collection, qui ne manquera pas de séduire les acheteurs.

Après une année compliquée, cette collection a valeur de test pour la maison dans un contexte de marché tendu. Une nouvelle direction qui pourrait être la bonne pour relancer le prêt-à-porter.

De son côté, l’homme, toujours en licence avec Alea Fashion Industries, poursuit sa croissance. Appelé par Emanuel Ungaro en 1993 pour créer les collections masculines, Philippe Paubert est revenu aux commandes en 2016. Il continue à revisiter les codes de la maison avec subtilité à travers une collection à la fois élégante et décontractée, jouant sur les tissus et les constructions souples avec, là aussi, un grand travail sur la maille.

L'homme Ungaro est signé Philippe Paubert - Ralph Wenig


L’esprit est un brin vintage avec le manteau à chevrons et les pièces en velours, l’accent étant mis sur les textures à effet 3D et des imprimés et jacquard géométriques, dans une palette automnale un brin poussiéreuse. Le corps a toute liberté de mouvement, notamment avec des vestes en jersey ou velours poids plume.

Côté accessoires, la maison a mis un terme à sa collaboration avec Roy Luwolt et Malone Souliers. En revanche, elle vient de signer une nouvelle licence de petite maroquinerie avec Milano Fashion srl. Elle compte aussi, parmi ses autres licences, les parfums pilotés par Ferragamo Parfums, les foulards avec Ratti à Côme, la ligne maison pour les meubles avec le belge JNL.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com