×
Publicités

Unilever contient à 3,1% le recul de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre

Par
AFP
Publié le
23 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(AFP) - Le géant néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever a fait état jeudi d'une baisse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre et annoncé la séparation dans une entité distincte de sa gamme de thé, dont la marque Lipton.


DR


Le chiffre d'affaires d'Unilever, qui ne publie pas de bénéfice net sur la période, s'est établi à 13,3 milliards d'euros, en baisse de 3,1%, en raison notamment de taux de changes défavorables, a indiqué dans un communiqué le groupe.

Le géant européen des biens de consommation a vu les ventes sur ses segments alimentaires reculer. En revanche, le propriétaire de Dove, Axe, Rexona ou encore des lessives Omo, a vu les ventes de ses produits d'hygiène des mains et de la maison enregistrer une croissance à deux chiffres par rapport à son deuxième trimestre 2019.

Unilever avait annoncé en janvier une révision stratégique de sa gamme de thé - notamment connue pour sa marque Lipton - qui avait connu une croissance tirée par les prix, mais les volumes avaient diminué en raison de la demande modérée des consommateurs de thé noir sur les marchés développés.

"L'équilibre entre les marques de thé et les zones géographiques d'Unilever et toutes les plantations de thé ont un avenir passionnant, et ce potentiel peut être réalisé au mieux en tant qu'entité distincte", a déclaré le groupe.

"Un processus va maintenant commencer pour mettre en œuvre la séparation, qui devrait s'achever d'ici la fin de 2021", a-t-il poursuivi. La branche de thé d'Unilever a généré un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros en 2019.

Les ventes sous-jacentes au deuxième trimestre sont en baisse de 0,1%, avec une baisse des volumes (0,3%) et une hausse des prix (0,2%).

Unilever a annoncé en juin la fusion de ses entités néerlandaise et britannique en une société-mère unique basée à Londres, Unilever PLC, deux ans après avoir échoué à déplacer son siège aux Pays-Bas.

Le fabricant des glaces Ben and Jerry's et du savon Dove estime qu'il sera plus réactif face aux défis qui l'attendent, dont ceux posés par la pandémie de Covid-19, en mettant fin à cette bicéphalie vieille de 90 ans.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.