×
Publicités

Unilever fait finalement le choix de Londres pour son siège social

Par
AFP
Publié le
11 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(AFP) - Le géant de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever va fusionner ses entités néerlandaise et britannique en une société-mère unique basée à Londres, Unilever PLC, deux ans après avoir échoué à déplacer son siège aux Pays-Bas, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.


Unilever


Le fabricant des glaces Ben and Jerry's et du savon Dove estime qu'il sera plus réactif face aux défis qui l'attendent, dont ceux posés par la pandémie de Covid-19, en mettant fin à cette bicéphalie vieille de 90 ans.

Mais sa présence et ses opérations dans les deux pays "resteront inchangés", et il continuera d'être coté à Londres et à Amsterdam, a-t-il souligné. Cette décision prise à l'issue d'un examen de 18 mois devrait apporter des "avantages considérables", espère l'entreprise.

La structure duale peut se révéler un handicap, par exemple lorsqu'il s'agit de vendre des entités du groupe. "Il est également clair que la pandémie de Covid-19 créera un environnement commercial dans lequel il sera extrêmement important d'avoir autant de flexibilité et de réactivité que possible", explique le groupe.

Unilever est né en 1930, issu de la fusion du producteur de margarine néerlandais Margarien Unie avec le savonnier britannique Lever Brothers. Il est depuis devenu un géant mondial de l'agroalimentaire, avec dans son portefeuille des marques telles que le thé Lipton, la crème glacée Magnum ou les aliments Knorr.

En 2018, Unilever a tenté de déplacer le siège de l'entreprise de Londres vers le port néerlandais de Rotterdam. Mais il a dû reculer après une révolte des actionnaires en Grande-Bretagne, car ce projet aurait mis fin à sa cotation à Londres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.