×
Publicités
Publié le
27 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Unilever: les hausses de prix au troisième trimestre dopent le chiffre d'affaires

Publié le
27 oct. 2022

Le géant de l'agroalimentaire et des produits d'hygiène Unilever a publié jeudi un chiffre d'affaires dopé au troisième trimestre par de nouvelles hausses de prix, et prévient que les difficultés liées à l'inflation se feront encore sentir l'an prochain.


Résultats d'Unilever au troisième trimeste 2022 - Unilever



Les recettes ont progressé de 18% sur un an à 15,8 milliards d'euros (15,7 milliards de francs suisses) pour les trois mois sous revue. "Unilever a enregistré un nouveau trimestre de croissance dans des conditions macroéconomiques difficiles" grâce à "de nouvelles augmentations des prix", a résumé le directeur général, Alan Jope, dans un communiqué.
Le groupe aux plus de 400 marques, connu pour les savons Dove, les déodorants Axe, les soupes Knorr ou les glaces Magnum, avait déjà vu son chiffre d'affaires s'envoler dans des proportions similaires au premier semestre, tiré déjà par des hausses de prix pour compenser celles de ses coûts.

Dans le détail, ses ventes de produits de beauté et bien-être
ont progressé de 24% pour atteindre 3,3 milliards d'euros alors que ses ventes pour les soins personnels (Personal Care) ont progressé de 20% à 3,6 milliards d'euros.

Son bénéfice net avait baissé, alors que les hausses de coûts pèsent sur sa marge, mais Unilever assure dans son communiqué que celle-ci progressera l'an prochain, ainsi qu'en 2024.

La croissance des prix s'est accélérée à 12,5% au cours des trois mois achevés fin septembre avec une incidence sur les volumes vendus, qui ont baissé de 1,6% sur la période, relève Unilever. L'entreprise prévoit que son chiffre d'affaires augmentera plus vite que prévu pour l'ensemble de l'année.

Effets de change, hausses des coûts de matières premières et des fournisseurs en raison de l'envolée de l'énergie et de la main d'oeuvre: de nombreux facteurs continueront de peser sur les prix en 2023, prévient le groupe, et ce "malgré l'atténuation de prix de certaines matières premières".

L'entreprise avait annoncé fin septembre le départ de son directeur général Alan Jope fin 2023 après cinq années à la tête du géant de l'agroalimentaire et des produits d'hygiène, et alors que ces derniers mois des investisseurs ont questionné sa stratégie.

Avec AFP

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com