×
Publicités
Publié le
15 déc. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Unilever vise les 3 milliards d'euros avec sa division prestige à court terme

Publié le
15 déc. 2021

"Un collier de perles", c’est de cette façon que Vasiliki Petrou décrit Unilever Prestige, une entité fondée en 2014 dont elle est vice-présidente exécutive et qui devrait atteindre d’ici deux ou trois ans les 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Car si le géant anglo-néerlandais est connu pour ses marques de grande consommation comme Dove ou Sunsilk, il mène depuis sept ans une politique d’acquisitions de marques de beauté premium.
 

Hourglass une des marques de Unilever Prestige - DR


La dernière en date a eu lieu en juin dernier et se nomme Paula’s Choice, une marque américaine de soins fondée en 1995 pour laquelle Unilever aurait déboursé 2 milliards de dollars (1,77 milliard d'euros).
 
Unilever Prestige compte huit autres marques dans son portefeuille, Dermalogica, Kate Somerville, Murad, la marque de soins écoresponsable Ren, Living Proof, Hourglass, Garancia et Tatcha. En tout, la division a engrangé 700 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 200 millions uniquement pour Dermalogica.

Sur l’année 2021, les ventes d’Unilever Prestige devraient atteindre le milliard d’euros.  
 
Pour atteindre les 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, la division table notamment sur l’accélération du e-commerce, les innovations mais aussi de nouvelles acquisitions. Aujourd’hui, Unilever Prestige réalise 50% de ses ventes en ligne, et dix marchés totalisent 70% de ses ventes.
 
Sur l’exercice 2020, Unilever a enregistré un chiffre d’affaires de 50,7 milliards d’euros, en recul de 2,4% impacté par la crise du coronavirus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com