Uniqlo, Theory et Comptoir des Cotonniers veulent réduire leur utilisation de plastique

Fast Retailing, la maison mère des marques Uniqlo, Theory et Comptoir des Cotonniers, devient la dernière en date à réduire sa consommation de plastique à usage unique.



Le groupe a annoncé prévoir éliminer tous les plastiques superflus de sa chaîne de production, réduisant ses produits plastiques à usage unique reçus par les clients du groupe de 85 % à travers le monde d'ici la fin de l'année prochaine. Cette initiative, qui cible principalement les sacs de courses et les emballages, devrait permettre d'économiser 7 800 tonnes de plastique par an.

A partir de septembre, les magasins du groupe présents sur 12 marchés de la planète (dont le Japon) passeront des sacs plastiques à des alternatives en papier recyclé plus écologiques. En Europe, les boutiques Uniqlo, Theory, Comptoir des Cotonniers, Princesse tam.tam et PLST commenceront à remplacer leurs sacs par des sacs papiers écologiques. Dans certains pays, des sacs siglés plus durables et réutilisables seront vendus pour promouvoir leur utilisation. L'entreprise prévoit aussi de tester le remplacement du plastique dans ses emballages avec des matériaux de substitution.

Le groupe n'est pas le premier dans l'industrie de l'habillement à annoncer de telles mesures. Par exemple, la marque de luxe britannique Burberry s'était engagée à réduire, éliminer et se défaire des emballages plastiques problématiques et superflus d'ici 2025, en mettant l'accent sur l'élimination du plastique à usage unique. La griffe avait précédemment éliminé la plastification de ses sacs de courses.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 AFP-Relaxnews.

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER