×
7 115
Fashion Jobs

United Standard et Numero 00, la nouvelle vague street made in Italy

Publié le
today 15 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ils se rêvent tous en Virgil Abloh. Pour les jeunes designers italiens, le rapprochement est tentant. Le créateur afro-américain, connu pour son ascension vertigineuse qui l’a mené l’an dernier à prendre la direction artistique de Louis Vuitton Homme, n’a-t-il pas lancé sa griffe Off-White dans la Péninsule avec le New Guards Group ? De quoi donner des ailes aux petits nouveaux comme United Standard et Numero 00. Deux jeunes marques de streetwear qui ont fait leurs débuts à la Semaine de la mode masculine milanaise.


Numero 00, automne-hiver 2019-20 - DR


Giorgio Di Salvo (37 ans), qui a lancé United Standard en 2015 à Milan, n’est pas vraiment un débutant. Graphiste de formation, il est actif depuis dix ans dans la mode. Jusqu’à peu, il gravitait justement dans la galaxie du New Guards Group (NGG), occupant le poste de directeur artistique pour toute la partie graphique de la marque County of Milan de Marcelo Burlon, l’un des fondateurs de la holding italienne NGG avec Claudio Antonioli et Davide de Giglio, qui regroupe aussi Off-White, Heron Preston, Palm Angels, Unravel Project, Alanui et A_Plan_Application. C’est naturellement avec ce groupe que le designer artiste multimédia a lancé sa propre marque dans un premier temps.

Mais l’entente n’a pas fonctionné. « J’ai préféré reprendre mes parts et relancer mon projet en solo en m’alliant avec Slam Jam, qui me distribue depuis quatre saisons », explique-t-il à FashionNetwork.com. Avec cette référence du streetwear italien, les liens sont au beau fixe et les discussions amorcées pour voir si les conditions sont réunies pour renforcer le partenariat. « Avec Slam Jam, j’ai grandi. Ma marque est aujourd’hui distribuée dans une centaine de multimarques », ajoute Giorgio Di Salvo, qui souhaite poursuivre en se centrant encore davantage sur la recherche, en termes de design, de matières et de traitements des tissus.

Son premier défilé à Milan a remporté l’adhésion avec une série de silhouettes unisexes, à l’esthétique street recherchée, où le graphisme est mis en avant, tout comme les tissus et fibres techniques, et où chaque pièce à sa personnalité. L’atmosphère est underground, dans une palette à dominance sombre avec quelques looks blancs, comme cette simili camisole de force avec ses longs rubans noirs en guise d’attaches.


United Standard, automne-hiver 2019-20 - DR


Portant chaussures de montagne et pantalons cargo, les mannequins endossent des t-shirts et pull-overs aux dessins graphiques et des sweaters à slogan, dont les coutures blanches se détachent sur fond noir. Une paire de t-shirts a été réalisée avec Virgil Abloh.

Les ceintures et bandoulières de sacs industrielles de couleur noire, façon ceinture d’avion, parcourues du nom du label United Standard en grosses lettres blanches, ne sont pas sans rappeler les accessoires best-sellers d’Off-White. Mais les prix du label sont nettement plus accessibles puisqu’il vous en coûtera seulement près de 80 euros pour un t-shirt et entre 150 et 200 euros pour un sweat-shirt.

Celle de Numero 00 est une histoire parallèle, mais différente. Passionné de mode depuis toujours et collectionneur de sneakers, Valerio Farina (33 ans) s’est lancé dès qu’il a terminé ses études de « Culture et techniques du costume de la mode » au campus de Rimini de l’université Alma Mater. Originaire de Termoli, dans le sud de l’Italie, le jeune créateur a lancé sa marque en 2012 en lui donnant le nom de la farine italienne super fine de type 00, en clin d’œil à son propre nom.

« J’ai débuté avec des t-shirts, puis des sweaters, des pantalons, des survêtements, et de fil en aiguille, je suis arrivé à un total look, entièrement made in Italy », raconte-t-il en backstage. Avec ses pièces sportives et basiques aux détails soignés, mélangeant une palette sombre et quelques couleurs comme ce sweater vert fluo ou cet ensemble chemise-pantalon rouille, Valerio Farina a su rapidement rencontrer son public.


Numero 00, automne-hiver 2019-20 - DR


Sa collection masculine pour l’hiver prochain, inspirée du snowboard, a séduit. Des anneaux cousus aux poches des vestes et des pantalons sont bien utiles pour accrocher le forfait des remonte-pentes ou les clés, tandis que le tissu réfléchissant permet de se faire voir dans la nuit. Trois looks féminins sexy-sportifs donnaient un avant-goût de la collection pour femme, qui sera présentée en février.

« La croissance de la marque a été foudroyante. En cinq ans, nous avons déménagé à cinq reprises pour trouver à chaque fois des espaces plus grands ! Nous comptons désormais une vingtaine de personnes et sommes distribués à travers 100 points de vente multimarques, ainsi que dans nos deux boutiques monomarques à Rimini et Ibiza », poursuit Valerio Farina, qui signe cette saison une deuxième collaboration avec Lotto.

Numero 00 est surtout vendue en Italie (70 % des ventes totales), dans des boutiques pointues comme Luisaviaroma ou La Rinascente, mais également en Europe, notamment en Scandinavie, puis en Chine et au Japon. Les t-shirts sont commercialisés autour de 80 à 100 euros, jusqu'à 250 à 500 euros pour les vestes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com