×
5 743
Fashion Jobs
Publié le
31 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Unless, nouveau label de streetwear durable pensé par deux anciens dirigeants d'Adidas

Publié le
31 mars 2022

Basée à Portland, aux États-Unis, la marque de prêt-à-porter a dévoilé ce 29 mars sa nouvelle campagne printemps-été 2022. Les photos rappellent des souvenirs de vacances entre amis, dans un univers rustique et naturel. Une garde-robe unisexe, 100% d’origine végétale et entièrement biodégradable, qui propose t-shirts, sweats à capuche et surchemises boutonnées, imaginée par deux anciens responsables d'Adidas.


DR


Chaque produit peut être composté et retourné dans la terre sans risque de polluer la planète. C’est en tout cas l’engagement du nouveau label.

Composée de teintes froides, tels que le vert, le beige et le noir, la collection s’inspire des vêtements de travail, de la culture du skate et du surf, et les tailles vont du XS aux XXL.

Sur le site internet, Unless Collective revient sur l’histoire du sweat à capuche, apparu dans le vestiaire dès les années 1930. La composition est simple et unique: du coton épais. La marque propose également des t-shirts oversize unis, ou avec un motif qui représente le logo. En ce qui concerne les surchemises, elles sont composées de 52% de coton et 48% de sergé de Tencel (à base de fibre de bois). Les boutons sont fabriqués à partir de noix de corozo. Elles reprennent les codes du vêtement de travail. Les prix vont de 45 dollars (40 euros) pour un t-shirt à 179 dollars (160 euros) pour une veste en toile.

Derrière ce jeune label, deux anciens poids lourds d'Adidas



Mêlant sobriété et esthétique sportwear, la marque a vu le jour en août 2021. C’est l’un des anciens membres du comité exécutif d’Adidas AG, Eric Liedtke, qui a créé Unless Collectif (qui signifie « à moins que ») avec l’ancien directeur créatif d’Adidas, Paul Gaudio.

Eric Liedtke avait permis à la marque aux trois bandes de collaborer avec de grands noms, tels que Kanye West et sa griffe Yeezy, ou Beyoncé et son label Ivy Park. Il n’a cessé d’innover au niveau des matériaux, et de réfléchir au processus de durabilité. Après avoir consacré vint-cinq ans de sa carrière au géant du vêtement de sport, il a décidé de créer sa propre marque de streetwear durable.

Depuis son lancement, le label a reçu une levée de fonds, estimée à 7,5 millions de dollars, portant sa valorisation à 30 millions de dollars (27 millions d'euros).


DR


En créant sa propre marque, Eric Liedtke était dans une démarche de réduire la quantité de déchets produits par l’industrie du textile, sans négliger le style de ses produits. Il propose un concept innovant: des vêtements, « zéro plastique » qui se décomposent à la fin de leur cycle de vie.

Toutefois, cela reste un grand pari. Alors que les matières techniques respirantes, imperméables ou isolantes sont très majoritairement liées aux matières issues du pétrole, la proposition de la collection automne hiver est donc vivement attendue pour connaître les solutions que va apporter le label.

Visionnaire, Eric Liedtke envisage sa marque comme le nouveau Supreme, mais avec une dimension écoresponsable et biologique. Unless Collectif est pour le moment uniquement vendu via son site en ligne  aux Etats-Unis, mais devrait bientôt élargir ses ventes à l’international. Sa capacité à proposer un vestiaire complet en toute saison justifiera son ambition de devenir la nouvelle incarnation de la hype durable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com