×
Publicités
Publié le
6 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Upcycling: la marque Fierté & Porter redonne vie au bleu de travail

Publié le
6 janv. 2021

Rica Lewis et le French Tech Tremplin ne s’y sont pas trompés en pariant sur Fierté & Porter: la jeune entrepreneuse niçoise Mathilde Jacob vise juste avec sa marque, fondée il y a un peu plus d’un an, qui transforme en tenues et accessoires d’anciens bleus de travail.


Mathilde Jacob - Fierté & Porter


Une inspiration directement tirée des origines familiales ouvrières de la jeune femme. Salopettes, pantacourts, chemises, combinaisons, vestes et accessoires (prix allant de 19 à 129 euros) naissent à partir de dons d’anciennes tenues de travail, remerciés par 20% de réduction sur une commande. Son offre propose au passage des possibilités de personnalisation sur les poches des salopettes et vestes.

“J’ai décidé d’utiliser les symboles mythiques de l’ouvrier tels que le bleu de travail, les outils et l’iconique bleu de Prusse, afin de rendre hommage à la classe ouvrière et à son histoire”, explique la fondatrice, passionnée de mode et de travaux manuels, et titulaire d’un bachelor en Design de mode à l’école de Condé (Nice).

Cette approche circulaire et engagée n’a pas tardé à se faire remarquer. A l’automne, la marque Rica Lewis a demandé à Fierté & Porter d’étendre son travail au denim le temps d’une capsule. Initiative dont sont sortis un maxi tote bag (29,90 euros) et une veste oversize réalisée à 95% en jean upcyclé.

Tête de pont de l’innovation à la française, la French Tech a également jeté son dévolu sur Fierté & Porter. La marque azuréenne a ainsi rejoint les lauréats 2021 du French Tech Tremplin, qui entend ouvrir la porte à des “populations jusqu’ici sous-représentées dans le milieu entrepreneurial”.


Rica Lewis x Fierté & Porter - Rica Lewis


A la clef: une dotation de 30.000 euros, un mentorat assuré par des entrepreneurs de la French Tech, une prise de charge de l’hébergement et un accompagnement dans un incubateur. Et, potentiellement, un soutien lors d’une prochaine levée de fonds.

Si l’initiative séduit tant, c’est qu’elle s’inscrit dans l’aspiration grandissante à une mode circulaire. Ce dont témoigne l’explosion des ventes mode de seconde main, qui s’invite désormais via des corners chez les enseignes, mais aussi le projet de hub industriel européen de traitement des textiles usagés ou encore le premier recycleur-filateur européen de coton récemment dévoilé en France.


Fierté & Porter


Sur les 648.000 tonnes de TLC (textile, linge et chaussures) mis chaque année sur le marché en France, seulement 38,1% sont à ce jour collectés selon Re-Fashion, organisme financé par les marques pour gérer la fin de vie des produits. Quelque 65% des matériaux sont triés en France via 63 centres conventionnés. Sur l’ensemble, 57,8% des pièces sont réutilisées, tandis que 33,5% sont transformées en chiffons ou effilochées pour être transformées en fils.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com