×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
9 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Urban Outfitters : des bénéfices rognés par les démarques excessives

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
9 mars 2020

Le groupe américain derrière les marques Anthropologie, Free People et Urban Outfitters a annoncé mardi une baisse significative de ses bénéfices au quatrième trimestre, une fin d'exercice décevante que l'entreprise attribue à des rabais élevés dans son secteur.


États-Unis : les bénéfices de Urban Outfitters sapés par les démarques - Instagram: @urbanoutfitters


Au quatrième trimestre, qui a pris fin le 31 janvier dernier, la société basée à Philadelphie a enregistré un bénéfice net de 19,5 millions de dollars (17,5 millions d'euros), soit 0,20 dollar par action diluée, contre 86,4 millions de dollars (77,6 millions d'euros), ou 0,80 dollar par action diluée, pour la même période de l'exercice précédent.

Urban Outfitters avait annoncé en janvier un chiffre d'affaires record de 1,17 milliard de dollars (1,05 milliard d'euros) au quatrième trimestre, en hausse de 3,6 %. La croissance a été stimulée par une augmentation des ventes en comparable de 9 % chez Free People et de 6 % chez Anthropologie. Les ventes au détail ont progressé de 4 %, mais le segment de la vente en gros a connu un recul de 10 %.

Le taux de marge brute de la société a diminué de 446 points de base au cours du trimestre, principalement en raison du renforcement des démarques entraînée par la faible performance au détail des marques Urban Outfitters et Anthropologie. L'augmentation des frais de livraison et de logistique, combinée à la baisse des marges dans le segment du commerce de gros, a également eu un impact négatif sur le taux de marge brute du groupe.

Un bénéfice quasiment divisé par deux sur l'année



Pour l'exercice fiscal entier, la société a déclaré un bénéfice net de 168,1 millions de dollars (150,9 millions d'euros), ou 1,67 dollar par action diluée, en baisse par rapport aux 298 millions de dollars (267,6 millions d'euros), ou 2,72 dollars par action diluée, enregistrés sur l'exercice précédent.

Les recettes annuelles ont atteint 3,98 milliards de dollars (3,57 milliards d'euros), en hausse de 0,8 %, reflétant une augmentation de 1% dans le segment de la vente au détail et une diminution de 6 % pour le commerce de gros.

Au cours de l'exercice, la société a ouvert 26 nouveaux points de vente sous ses différentes marques, et en a fermé douze.

Richard Hayne, PDG de Urban Outfitters, a souligné mardi, au cours d'une conférence téléphonique, qu'en raison de l'épidémie de coronavirus, ses usines de fabrication en Chine fonctionnaient actuellement à environ 50 % de leur capacité - ce qui devrait "avoir un impact sur les flux de production et pourrait également augmenter les coûts de transport car nous utilisons des méthodes d'expédition express".

Le cours des actions Urban Outfitters a chuté de 8 % mercredi, suite à l'annonce de ces résultats en demi-teinte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com