Uriage se lance sur le segment des soins capillaires

La marque de dermo-cosmétique Uriage lance sa première ligne de soins capillaires. Le label réputé pour ses produits à base d'eau thermale, qui depuis plusieurs années compte dans son portefeuille de produits un shampoing pour bébé, propose ainsi pour la première fois une gamme pour adultes.


La Gamme DS Hair - DR

DS Hair, c’est son nom, se décline en trois shampoings (à partir de 9 euros) et une lotion ciblant une problématique spécifique, celle des pellicules, un problème qui toucherait près de 50 % de la population, dont 3 à 5 % dans une forme sévère connue sous le nom de dermite séborrhéique.

Ces produits, qui sortiront en pharmacies et parapharmacies au mois de mars, contiennent notamment une formule brevetée par Uriage qui répond à l’inflammation générant les desquamations, mais également l'eau thermale d’Uriage qui apaise le cuir chevelu. Récemment, la marque qui écoule chaque année trois millions de bouteilles de son eau thermale a même développé un merchandising et une nouvelle plateforme accompagnée d’une nouvelle signature, « l’eau thermale des Alpes » qui rappelle ses racines alpines.

Uriage lance donc ses premiers shampoings autour d'une problématique spécifique (à l’exception d’une référence qui s’adresse à tous types de cheveux). Un choix guidé par son réseau de distribution - les pharmacies et parapharmacies - où les clients viennent avant tout chercher des conseils et des produits en adéquation avec leurs problématiques de peau ou capillaires, alors que la très large majorité des ventes de shampoings s'effectuent dans les grandes et les moyennes surfaces.

Rachetée à la famille Bouchara en 2011 par Exea, la holding familiale du Catalan Puig associée à M3 Invest, Uriage réalise un chiffre d’affaires consolidé d’environ 50 millions d’euros en France, où elle est présente dans 5 000 pharmacies, et de 130 millions à l’export.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

CoiffureCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER