×
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 nov. 2010
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

USA: les consommateurs se ruent sur les magasins pour le "Vendredi Noir"

Par
AFP
Publié le
28 nov. 2010

NEW YORK, 26 nov 2010 (AFP) - Les Américains se bousculaient dans les magasins vendredi 26 novembre pour profiter des occasions du "Vendredi Noir", journée traditionnelle de soldes monstres qui lance la saison des fêtes et marque un pic des dépenses de consommation aux Etats-Unis.


Photo : AFP.

Malgré sa consonance sombre, le "Vendredi Noir" ("Black Friday") est une très bonne nouvelle pour les commerçants américains: c'est le jour où leurs comptes basculent du négatif (le rouge) vers le positif (le noir) et c'est aussi le coup d'envoi de la période des achats de Noël, la plus rentable de l'année.

Pour cette journée traditionnelle de "pont" entre le sacro-saint repas familial du jeudi de Thanksgiving et le week-end, les commerçants font tout pour attirer les consommateurs.

Certains offrent 25 à 30% de réduction sur tout le magasin, d'autres proposent quelques articles choisis à un prix défiant toute concurrence, comme un ordinateur à 200 dollars ou un grand téléviseur écran plat haute définition pour 350 dollars.

Au grand magasin Macy's, à New York, les touristes se mêlent à la population locale en dépit d'une petite pluie fine. L'établissement, déjà illuminé pour Noël, a ouvert ses portes à quatre heures du matin.

Au stand Vuitton, Shi Chaohui, un jeune Chinois de 30 ans, patron d'une petite entreprise au Canada, est venu de l'Ontario avec sa femme et leur petite fille. "C'est beaucoup mieux de faire du shopping à New York qu'au Canada", explique-t-il. "Il y a plus de choix et les prix sont plus bas".

A la boutique Apple de la Cinquième avenue, Arturo Aguilar, 28 ans, est un peu déçu.

"Pour tout dire, on a raté les meilleures affaires", explique Arturo, qui est Mexicain mais vit à New York. "A Target (chaîne de grands magasins, ndlr), il y avait quelques articles à prix très réduit dans la nuit, mais tout avait été vendu ce matin".

Les commerçants proposent des articles très soldés mais en quantités limitées, confirme Laura Gurski, spécialiste de la distribution au cabinet de consultants A.T. Kearney. "Les réductions vous attirent dans le magasin pour que vous achetiez, même à prix normal", explique-t-elle.

Les consommateurs bravent donc les éléments pour attendre l'ouverture exceptionnelle des magasins en pleine nuit, au risque de se retrouver pris dans un mouvement de foule comme celui qui a tué un employé de Wal-Mart en 2008 près de New York.

Pour cette journée très surveillée par les experts car elle donne le la de la vigueur de la consommation des ménages, composante essentielle de la croissance américaine, les experts de l'Association américaine de la distribution (NRF) pronostiquent une hausse de 2,3% des ventes par rapport à l'an dernier.

Quelque 138 millions d'Américains sont attendus dans les magasins, plus qu'en 2009, et leurs dépenses moyennes devraient atteindre 690 dollars par ménage, contre 680 dollars il y a un an.

"Le Vendredi Noir est la plus grosse journée de l'année", souligne Tim Larkin, responsable du magasin Target de Schaumburg, près de Chicago (Nord). "Nous faisons entre la moitié et les deux-tiers de notre chiffre d'affaires annuel dans les cinq semaines avant Noël".

Signe de l'importance de cette période pour le secteur, certains commerces ont innové cette année en offrant des promotions dès le début de la semaine dernière. Le "Cyber Lundi", journée de soldes en ligne suivant le week-end de Thanksgiving, s'étendra à toute la semaine prochaine.

Pour Laura Gurski, c'est une évolution inéluctable. L'an dernier, seule l'enseigne KMart avait osé ouvrir le jour de Thanksgiving. Cette année, elle a récidivé et ses concurrents Sears, Target et Toy'R'Us l'ont imitée.

"Tous ont mentionné un fort trafic de consommateurs", ajoute-t-elle. "Les habitudes de consommation dans notre pays vont changer".

Par Paola MESSANA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.