×
Publié le
2 janv. 2023
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Valentine Gauthier consolide son réseau de revendeurs européens

Publié le
2 janv. 2023

Ses créations sont bercées par un univers naturel et une philosophie écologique. De sa collection actuelle pour l'hiver 2022 baptisée "Fuka" (éclore en japonais) à la prochaine nommée "Héliotrope", en référence aux plantes tournant leurs feuilles vers le soleil, la créatrice Valentine Gauthier distille un message d'éco-responsabilité dans son vestiaire. Depuis sa création en 2007, sa marque éponyme propose une garde-robe féminine, durable et engagée.


Avec sa griffe de prêt-à-porter engagée, la créatrice Valentine Gauthier veut démocratiser la slow fashion, cette mode responsable et plus intelligente - Valentine Gauthier


Historiquement implantée dans la capitale tricolore avec son vaisseau amiral situé au numéro 88 du boulevard Beaumarchais (XIe arrondissement), la griffe compte en outre une cinquantaine de revendeurs indépendants dans le monde, le wholesale représentant un tiers de ses ventes. "La France reste notre meilleur marché, s'ensuivent les pays Scandinaves, les États-Unis, le Japon et la Corée", sourit la créatrice et fondatrice du label éponyme, qui est finaliste de l'édition 2022 du Prix DHL Talent Mode International, dont FashionNetwork est partenaire.

"Aujourd'hui on souhaite vraiment renforcer notre réseau de distribution chez les multimarques européens", avance Valentine Gauthier. Sa marque va être référencée dans huit nouveaux points de vente l'année prochaine: dans des stations balnéaires du littoral méditerranéen comme Saint-Tropez et Sainte-Maxime, mais également dans les pays frontaliers de l'Hexagone, avec des revendeurs sur les marchés allemand à Munich, belge avec la ville d'Anvers et suisse à Genève et Freienbach.

Une griffe à l'ADN engagé envers l'environnement



La griffe s'est offert une place de choix sur le boulevard Haussmann en étant commercialisée au Printemps et avec son corner aux Galeries Lafayette, ouvert en septembre 2021. Sa collection de souliers et de prêt-à-porter pour femme, en coton biologique, est exposée au 2e niveau du grand magasin de la rive droite, et ses produits sont estampillés du label "Go For Good", une certification interne au groupe, gage d'une mode plus responsable. 

Chantre depuis 2007 de la slow fashion, cette mode intelligente et plus durable, Valentine Gauthier veut démocratiser une consommation de vêtements plus responsable avec sa garde-robe haut de gamme et engagée. Diplômée de géo-ethnologie et de stylisme, elle a fait ses armes dans la maison Margiela. Depuis, son curriculum vitae est ponctué de récompenses pour ses engagements environnementaux et son travail des matières, comme le prix spécial du Festival international des créateurs de mode de Dinard en 2006, et il y a trois ans, le Grand prix de la création de la ville de Paris

"On confectionne nos mailles dans des filatures en Italie, nos chaussures au Portugal et nos pièces imprimées en Inde pour leur savoir-faire et bientôt on va produire en France et en Pologne", détaille la fondatrice du label qui emploie 12 salariés.

En raison de l'inflation et de la hausse des tarifs des matières premières, la marque a dû rogner ses marges et revoir les prix de son catalogue. "Pour un pull en laine mérinos qu'on vendait 280 euros auparavant on le vend à 320 euros désormais, mais il faut savoir que nos moutons sont élevés en plein air en Australie et que la laine est tondue dans le respect de l'animal", poursuit Valentine Gauthier.


La collection "Fuka" a été shootée en février, dans la forêt de Fontainebleau, près de Paris - Valentine Gauthier


Habituée des collaborations avec des marques ayant une vraie constante écologique, ​la griffe s'est associée fin novembre à la maison de maroquinerie Larfeuille pour donner naissance au "Wrap clutch". Une banane en cuir ingrassato de Normandie, avec une patine due à un tannage végétal, qui se porte à la main ou en bandoulière.

En écho à sa collection estivale aux couleurs chatoyantes et baignée de soleil, la marque parisienne signe pour l'été prochain une huile-parfum avec le label de cosmétiques naturels Oppidum. "C'est une édition très limitée, d'un peu moins de 100 pièces, au flaconnage ultra épuré réalisé par des artisans laqueurs du sud-ouest", sourit la créatrice.

La créatrice de la griffe annonce "une augmentation de son chiffre d'affaires global de 20% par rapport à 2019" et un beau redémarrage post-pandémie. La marque, qui a réalisé près de 600.000 euros de chiffre d’affaires en France en 2021, confectionne également du prêt-à-porter masculin, de manière plus discrète et principalement par le bouche-à-oreille.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com