×
6 955
Fashion Jobs
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Ppo - Project Product Owner H/F
CDI · SIGNES
LACOSTE
Responsable Des Ventes (CDI) - Champs Elysees F/H
CDI ·
TOMMY HILFIGER
Key Account Manager (M/F/X) – Calvin Klein CDI
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Data Analyst H/F
CDI · PARIS
RMS
Directeur Commercial Retail & Affiliés - H/F - Mode Femme Premium - Paris
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Managers Des Ventes Montpellier (34) H/F
CDI · MONTPELLIER
BALMAIN
Head of Marketplaces Partnerships H/F
CDI ·
THE KOOPLES
CDI - Responsable Qualité F/H
CDI · PARIS
AXENTIA
Commercial Terrain H/F
CDI · PARIS
THE KOOPLES
CDI - E-Commerce Supply Chain Manager F/H
CDI · PARIS
LA HALLE
Chef de Projet CRM (H/F)
CDI · PARIS
VILHELM PARFUMERIE
Responsable Adv
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Responsable Achats Prêt-À-Porter Enfant - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · ANNECY
PAGE PERSONNEL
Commercial Plv Merchandising H/F
CDI · ÉPINAY-SUR-SEINE
PAGE PERSONNEL
Responsable E-Commerce H/F
CDI · AIX-EN-PROVENCE
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · ALFORTVILLE
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · FONTENAY-SOUS-BOIS
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · CRÉTEIL
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · MAISONS-ALFORT
CCLD RECRUTEMENT
Attaché(e) Commercial(e) H/F
CDI · ÉLANCOURT
MONOPRIX
Chef de Produit Junior Table et Cuisine F/H
CDI · CLICHY
Publicités
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
17 mars 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Valentine Silvin Collon (Redonner): "Nous pouvons agir chacun à notre échelle pour changer l'industrie de la mode"

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
17 mars 2022

Créée en pleine pandémie de Covid-19, la start-up Redonner récompense le don de vêtements pour sensibiliser le public à la mode circulaire, mais également à une consommation plus raisonnée. A l'occasion de la Journée mondiale du recyclage, le 18 mars, Valentine Silvin Collon, cofondatrice de cette initiative, revient sur la genèse d'un tel programme, et fait le point sur l'évolution des habitudes des consommateurs, ainsi que sur les améliorations à apporter pour bâtir les fondations de la mode de demain.




Le recyclage est de plus en plus ancré dans les habitudes des consommateurs, mais est-ce que cela suffit à réduire le poids des vêtements jetés chaque année?

Valentine Silvin Collon: Le recyclage est effectivement de plus en plus ancré dans les habitudes de consommation, mais s'agissant des textiles, de nombreux efforts doivent encore être faits. Aujourd'hui, seulement 39% des textiles mis sur le marché sont collectés*; ce qui laisse un gisement de près de 620.000 tonnes de déchets textiles non revalorisées en France**. Cela est majoritairement dû à un manque d'information et de sensibilisation des consommateurs qui ne savent pas où déposer leurs textiles usagés ou inutilisés, ni que tous leurs TLC (textiles, chaussures, linges de maison) peuvent être revalorisés, et ce quel que soit leur état. Les chiffres sont toutefois encourageants, et les objectifs fixés par le gouvernement au travers de la loi AGEC ou encore le plan de relance PIA 4 montrent clairement que le développement de la filière est une priorité. Pour fin 2022, la filière textile vise un taux de collecte de 50% des TLC mis sur le marché.

Vous avez cofondé Redonner il y a près de deux ans. Quelle est la genèse de cette aventure?

VSC: Redonner est né, comme de nombreuses start-up, en plein Covid. C'est en triant nos placards et ceux de nos enfants pendant le confinement que nous nous sommes rendu compte de la masse de vêtements usés ou inutilisés que nous gardions. Et c'est en se demandant ce qu'on allait faire de tous ces textiles qu'on ne pouvait pas vendre qu'on s'est intéressés à la mode circulaire et notamment à la problématique de gestion de fin de vie des vêtements.

Quel est le concept de Redonner?

VSC: Redonner est une solution digitale qui permet aux marques et aux enseignes de mode de collecter, recycler et récompenser les dons de textiles usagés ou inutilisés de leurs clients. Notre outil s'appuie sur la filière réglementée du tri et du recyclage avec 45.000 points d'apport volontaire en France, et permet ainsi à nos marques de reprendre tous les textiles de leurs clients sans aucune contrainte logistique. L'objectif au travers de nos partenariats avec les marques est de rendre la mode véritablement circulaire en faisant du recyclage un réflexe pour tous!

Que deviennent les vêtements déposés dans les points de collecte?

VSC: Tous les vêtements déposés intègrent la filière labellisée du tri et du recyclage. Cette filière est soumise à des normes définies par l'éco-organisme Refashion, en accord avec le gouvernement, qui garantissent un taux de revalorisation de 99,6%. Les trois débouchés principaux sont la revente en seconde main lorsque l'état des vêtements le permet (56% des textiles collectés), le recyclage en nouvelles fibres, isolants, ou encore chiffons industriels (33%), et la transformation en CSR (combustible solide de récupération) qui permet d'alimenter les machines industrielles notamment (9%).

Peut-on parler d'un avant/après pandémie en matière de recyclage?

VSC: La pandémie a effectivement eu un effet très positif sur l'éveil des consciences et l'engagement des consommateurs, désormais clairvoyants sur les effets de leurs actions. Cela ne concerne pas que le recyclage, mais tous les aspects de la consommation. La question de la fin de vie des textiles est d'ailleurs peut-être celle qui avance le plus lentement… Elle est pourtant un point de passage obligatoire si l'on souhaite rendre la mode circulaire. Nous voyons toutefois de plus en plus d'engagements de la part des consommateurs qui veulent apporter leur pierre à l'édifice, et avoir un impact à leur échelle, grâce à de petits gestes du quotidien, comme donner les vêtements que l'on ne porte plus.

Vous avez une centaine de marques partenaires qui récompensent le recyclage. Est-ce que ces collaborations pourraient aller plus loin à terme?

VSC: Notre proposition ne se limite pas seulement à notre outil digital. L'objectif est d'informer et de sensibiliser les consommateurs pour faire du recyclage textile un réflexe pour tous. C'est pourquoi nous accompagnons nos marques dans la mise en place d'un dispositif de communication tout au long de l'année. Cela passe entre autres par le développement de campagnes 360°, y compris dans les points de vente. Ainsi, nous avons déjà pu organiser des collectes en boutiques avec plusieurs partenaires, et c'est évidemment une voie que nous souhaitons davantage creuser mais tout en gardant à l'esprit les contraintes logistiques que cela peut engendrer pour nos marques !

Chaque acte éco-solidaire est un grand pas pour l'humanité, mais est-ce assez pour faire face à la montagne de déchets induite par les vêtements jetés aux quatre coins du monde?

VSC: Il est vrai que l'on peut être pessimiste face à certains reportages qui montrent les montagnes de déchets textiles dans certains pays émergents. Nous sommes toutefois persuadés que nous pouvons agir, chacun à notre échelle, pour changer l'industrie de la mode. La construction d'une mode circulaire passe par trois piliers. Il faut mieux produire, un enjeu pour les marques qui doivent s'engager pour respecter des normes, mais aussi mieux consommer, un enjeu pour le public, et la nécessité de sortir du schéma de surconsommation induit par la fast-fashion pour revenir à une consommation plus raisonnée, régie par nos besoins. Enfin, il faut mieux recycler. La filière innove de plus en plus pour développer de nouvelles solutions de recyclage et proposer de la fibre recyclée de qualité. Mais la première étape pour permettre à ces solutions d'exister est de leur apporter la matière en déposant nos vêtements dans les points d'apport dédiés. C'est en augmentant les volumes de textiles collectés que nous pourrons industrialiser et développer nos processus de recyclage, et ainsi arrêter d'envoyer des textiles dans des décharges à l'autre bout du monde.

Avez-vous une idée de l'impact du programme? 

VSC: Depuis notre création en mai 2020, nos marques partenaires nous ont aidés à collecter plus de 45 tonnes de textiles, ce qui équivaut à plus de 1.100 tonnes de CO2 évitées.

Quels sont les prochains projets de Redonner?

VSC: L'objectif en 2022 est d'élargir notre cercle de marques partenaires en France pour devenir la solution de référence de collecte et recyclage textile des marques et enseignes de mode. En 2023, notre développement sera orienté vers l'international. Après l'ouverture de la Belgique en janvier 2022, nous continuerons notre déploiement dans des pays comme l'Espagne, le Portugal, ou encore l'Italie, pour devenir une solution européenne!

* Source Refashion, France, 2020.
** Source ADEME, 2020.


(ETX Daily Up)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2022 AFP-Relaxnews.