Valentino séduit Tokyo avec un show-événement

Lancement d’une collection capsule exclusive, ouverture d’un espace temporaire, collaborations avec artistes et labels locaux, sans oublier le défilé final… Pendant deux jours, Valentino a rendu hommage au Japon, et en particulier à Tokyo, avec un grand événement. L’opération, baptisée « Valentino TKY », a culminé avec le show, mardi, dédié à sa collection pre-fall 2019, au cours duquel la maison de luxe romaine à fait défiler pour la toute première fois ensemble des modèles de prêt-à-porter féminin et masculin.


La griffe italienne a organisé à Tokyo son tout premier défilé mixte - Valentino

Au total, 70 silhouettes féminines et 20 looks masculins se sont succédé sur le podium, accompagnés par les notes vibrantes de la compositrice Angèle David-Guillou au piano et d'un quatuor d'altistes, dans le grand entrepôt en béton qui a accueilli le show.

Le rouge et le noir sont les couleurs dominantes de la collection. Les robes, déclinées dans différentes longueurs et styles, mêlent une certaine rigueur japonaise à un filon esthétique plus méditerranéen à coups de plissés, tulle, volants, dentelles, volumes et autres applications fleuries.

Les tenues les plus glamour sont dédramatisées par une attitude easy, les filles portant leurs robes somptueuses jambes nues, avec chaussettes tirebouchonnées enfilées dans des escarpins ou des chaussures à lacets, tandis que les hommes, en baskets, affichent un style relax et zen dans d’élégants total looks monochromes, où les vêtements fluides et déstructurés se superposent ton sur ton.


L'un des looks masculins du show pre-fall 2019 - Valentino

Pour réaliser cette collection à l’esthétique très contemporaine, le directeur artistique de la maison, Pierpaolo Piccioli, s’est inspiré du wabi-sabi, concept nippon mettant en avant une vision de beauté imparfaite.

Avec délicatesse, le designer est parvenu à réinterpréter en mode quotidien les codes couture de la maison à travers un dialogue ouvert entre l’identité de Valentino et la culture japonaise, où se fondent veine romantique et touche underground, opulence et minimalisme. Le résultat ? Une collection équilibrée et désirable.

La veille, la griffe détenue par la société d'investissement qatarie Mayhoola avait dévoilé une installation éphémère, conçue spécialement pour l’occasion au sein de son flagship installé dans le centre commercial de luxe Ginza Six, à Tokyo, transformant ce dernier en un pop-up store rebaptisé VLTN TKY.


Un aperçu de l'installation éphémère au sein de la boutique de Ginza Six à Tokyo - Valentino

Le projet, conçu sous l’égide de Pierpaolo Piccioli avec l’ex-directrice artistique de la boutique Colette, Sarah Andelman, mêle mode, art et savoir-faire japonais, l’espace accueillant des œuvres d’art, des pièces artisanales, ainsi que les réalisations de différents artistes invités par la marque, dont notamment le photographe Izumi Miyazaki et les spécialistes de l’origami Kyohei Katsuta et Satoshi Kamiya.

Le pop-up store proposera aussi jusqu’au 9 décembre une série de produits spéciaux, nés de la collaboration avec différents labels japonais, à l’instar de Yohji Yamamoto et Undercover pour les plus connus, ou encore de Doublet, vainqueur du Prix LVMH 2018.

A été réalisée également pour l’occasion une collection capsule « Valentino TKY », composée de tee-shirts, sweaters, sacs, jeans, blousons, etc., assortie de quelques gadgets, tels l’éventail et le kimono, vendue exclusivement sur place.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilésEvénements
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER