Van de Velde : avertissement sur les prévisions 2018

Alors que vient d'être lancée la nouvelle ligne de maillots de bain de la marque Marie Jo, dans laquelle il plaçait de grands espoirs de croissance, le groupe de lingerie Van de Velde vient d’annoncer que ses objectifs initiaux de progression du chiffre d’affaires en 2018 ne seraient vraisemblablement pas tenus.
 
Van de Velde revoit ses prédictions à la baisse pour son chiffre d’affaires 2018 - Instagram @mariejolingerie

Après avoir annoncé il y a quelques mois qu'il comptait retrouver une croissance de l'ordre de ce qu'il connaît habituellement (sous-entendu de quelques points), le groupe spécialiste de la lingerie prévient dès avril que le chiffre d'affaires 2018 sera au mieux stable, sinon en légère baisse par rapport à l’année précédente. Un résultat qui, selon la marque, « devrait se traduire par une pression importante sur le développement du bénéfice par rapport à 2017 ».

Pour autant, le groupe belge ne sous-estime pas les performances de la nouvelle gamme bain lancée sous la signature de Marie Jo, puisqu'il commente ainsi ce début d'année 2018 : « Le succès du lancement de Marie Jo Swim et la croissance dans les nouveaux canaux compensent en partie la lenteur du démarrage des ventes via les canaux traditionnels ». En partie seulement donc.

En 2017 , le groupe enregistrait une faible croissance de 1,2 % qui, en tenant compte de l’effet négatif des taux de change, baissait de 0,6 % par rapport à 2016, pour atteindre 205,6 millions d’euros. L’Ebitda, lui, était passé de 61,9 millions d’euros à 55,7 millions d’euros pour la période, soit une baisse de 10,1 %
 
Pour endiguer au maximum l’érosion de ses ventes, Van de Velde a l’intention de renouveler ses efforts au cours de l’année 2018 sur trois axes différents. En plus d’un travail de positionnement de PrimaDonna, Marie Jo et Andres Sarda, le groupe entend mettre l’accent sur le canal de vente digital tout en rendant optimale la livraison de la chaîne d’approvisionnement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER