×
6 235
Fashion Jobs
Publicités

Veja se met au sport pour la rentrée

Publié le
today 16 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En cette rentrée 2019, Veja est sur tous les fronts. La marque française, reconnue pour ses sneakers écologiques, initie sa première running technique. Mais à l’heure de présenter ce nouveau bébé au potentiel prometteur, Sébastien Kopp, cofondateur de la marque avec François-Ghislain Morillion, a été rattrapé par l’actualité sociale de sa société.


Veja lance sa Condor à 130 euros - Veja


La semaine passé, le président de la République, Emmanuel Macron, a rendu une visite au centre logistique de Veja. Installé à Bonneuil-sur-Marne (Val de Marne), celui-ci à la spécificité d’être géré par l’association Ateliers Sans Frontières, via un chantier d'insertion par le travail. "Nous travaillons depuis le début avec eux à l’insertion de personnes en difficultés. A nos débuts, c’était deux personnes dans une mezzanine. Aujourd’hui, ils réalisent les commandes pour le site internet, et nous représentons 80% de leur activité. Nous avons grandi ensemble", explique le dirigeant de Veja.

Une cinquantaine de personnes s’activent dans l’établissement de plus de 2 000 mètres carrés pour envoyer des colis dans le monde entier. Cette année, la société va réaliser 70% de ses ventes hors de France, avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne en marchés leaders, des développements forts en Corée du Sud et des montées en puissance en Italie, au Japon ou encore en Chine. "Le président a pris le temps de discuter avec eux. Et c’est une belle reconnaissance pour eux. Nous, nous évitons de nous afficher au niveau politique, prévient le dirigeant. Notre façon d’avoir des opinions et de militer c’est à travers les actions que nous menons dans l’entreprise".

Avec Veja qui autofinance sa croissance depuis ses débuts, le dirigeant assume un propos parfois radical. Notamment quand on l'interroge sur le "Fashion Pact", initié cet été lors du G7 de Biarritz. "Ce sont des promesses. Vous pensez-quoi des promesses ? Moi je m'interroge sur la portée d'engagements à l'horizon 2050 de dirigeants de 60 ans. Il faut de la cohérence. Pourquoi ne pas avoir des engagements pour l'année prochaine? De notre côté, nous ne parlons jamais de ce qui va arriver, mais de ce qui est déjà fait", affirme Sébastien Kopp.

Et le nouveau geste fort de Veja arrive en magasin cette semaine. Son nom ? Condor. La nouvelle chaussure de running produite dans la démarche écoresponsable marque de fabrique de Veja. Dans le détail, elle est composée de 53% de matières biosourcées et recyclées avec une semelle extérieure constituée de 30% caoutchouc sauvage d’Amazonie, 31% d’écorce de riz et 39% de caoutchouc synthétique. La doublure comporte elle, 33% de coton biologique et 67% de fil réalisé à partir de bouteilles de plastique recyclées.

Un beau projet, alors que les acteurs du running, et surtout les leaders, ont encore très peu exploré des développements écoresponsables. La marque confidentielle Newton Running a travaillé en ce sens et Adidas a annoncé développer son offre de chaussures réalisés à partir de fil en plastique recyclés, mais la proposition de Veja apparaît comme disruptive dans le secteur.


Une soixantaine de points de vente vont proposer la Condor dans le monde - Veja


Audacieux, lorsque l’on sait que nombre d’équipementiers sportifs ne viennent pas sur la running estimant l’expertise nécessaire élevée et le marché très compétitif. Veja se met il en danger en se lançant sur un nouveau marché ? "Nous n’avons jamais réfléchi comme cela. Se mettre en danger c’est traverser la Méditerranée en canot pneumatique, fuir la Libye… Nous, nous faisons ce que l’on a envie comme on l’a toujours fait. Nous courons tous les deux et on voulait proposer une chaussure qui réponde aux attentes de beaucoup de coureurs et sur laquelle nous pouvions apporter notre esthétique. Ce n’est pas une chaussure pour le marathon, mais c’est un vrai produit technique avec lequel on peut faire des sorties jusqu’à 20 kilomètres”, précise le dirigeant.

La marque explore donc un nouveau territoire, alors qu’elle devrait franchir prochainement la barre des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel et emploie quelque 140 personnes en direct.

Pour cette Condor, les deux fondateurs ont d’abord testé l’offre présente sur le marché et défini ce qu’ils attendaient de leur produit. Un travail de longue haleine puisque ce modèle, proposé à 130 euros et dans six coloris, est le fruit de quatre années de travail. Un spécialiste du développement de produit, issu de Mizuno, a rallié les bureaux parisiens de Veja, et a, avec le duo, multiplié les tests. "En fait on peut faire le parallèle avec l’automobile, explique Sébastien Kopp. Passer de la sneaker au running, c’est comme un constructeur qui se lance dans la Formule 1. On recherche l’équilibre entre la solidité, la flexibilité et la légèreté. Et si on accentue l’un des éléments c’est souvent au détriments des autres. Nous avons trouvé une usine au Brésil qui ne fait que de la running et nous avons fait des dizaines de prototypes. Ce qui est intéressant, c’est que cela nous a fait nous poser des questions nouvelles sur la légèreté, le confort. Et nous avons pu intégrer des développements pour améliorer nos sneakers dès la saison SS19".


Une esthétique mode pour cette running - Veja


La Condor, elle, va devoir se faire une place dans les magasins spécialistes du running qui disposent d’un offre pointue et concurrentielle. Pour les convaincre, Veja a recruté un spécialiste du secteur avec Arnaud Dabir, passé notamment par Saucony, et dispose de l’atout mode. "Nous ne sommes pas attendus. Et les premières réactions sont identiques à celles que nous avons connus aux débuts de Veja. Au début les personnes trouvent le modèle sympa mais nous disent que l’on y n'arrivera pas. Et puis ils testent le modèle et sont surpris qu’il s’agisse de notre premier", témoigne le dirigeant. 

Pour ce lancement, la marque entre à partir de ce 19 septembre chez une trentaine de spécialistes du sport et du running dans le monde, comme Quatorze, mais aussi Au Vieux Campeur à Paris. Une trentaine de magasins mode et lifestyle proposent aussi la Condor, comme les Galeries Lafayette. A commencer par la future boutique Veja.

Si Sébastien Kopp préserve encore un peu de mystère sur ce nouveau projet, Veja va donc inaugurer son premier magasin à l’enseigne dans les prochaines semaines dans le Marais parisien. La marque française reprend l’espace de 80 mètres carrés occupé depuis 2015 par la marque japonaise Pas de Calais au 15 rue de Poitou. Un bel écrin, situé en face du magasin parisien de Chiara Ferragni. Idéal pour séduire une clientèle mode internationale, comme les urbains sportifs du centre de Paris.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com