×
5 741
Fashion Jobs
Publié le
30 mai 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Veja veut continuer à "créer son propre chemin"

Publié le
30 mai 2022

Marni, Ciele Athletique ou encore Sea Shepherd et Mansur Gavriel, ces derniers mois, la marque française de chaussures écoresponsables Veja a multiplié les collaborations. "C’est vrai que nous avons récemment présenté de nombreuses collaborations, cela est principalement dû à un bouchon généré par le Covid, certaines auraient du être lancées plus tôt", raconte Sébastien Kopp qui a fondé Veja en 2005 aux côtés de François-Ghislain Morillion.


Collaboration Veja et Mansur Gavriel - DR


Et quand il se rappelle de la période de Covid et du premier confinement, Sébastien Kopp, explique: "Ça a été une période très compliquée en termes de logistique mais surtout de sécurité. Pour la protection de nos collaborateurs nous avons a plusieurs reprises fermé notre hangar logistique. Et puis c’était émotionnellement dur avec l’éloignement mais les projets ont continué". 

En juin 2020 alors que la France sort à peine d'un confinement strict, Veja a inauguré donc au cœur de Darwin, une ancienne caserne militaire située sur la rive droite de Bordeaux, un nouveau concept retail autour de la réparation et du recyclage. Et il y a cinq mois, la marque a ouvert son second point de vente à Paris.

Outre ses 3.000 points de vente revendeurs, Veja compte donc désormais trois boutiques en France et une à New York. Un nouveau magasin sera inauguré en juillet dans une capitale européenne. "Je n’en dis pas plus  pour l'instant, car chez Veja on aime parler de ce qui est fait", précise Sébastien Kopp.

La marque dont le chiffre d’affaires 2020 était de 100 millions d’euros, et qui devrait sur son exercice 2021/22 voir ses performances bondir de 50%, réalise le plus gros de ses ventes au Royaume-Uni et aux États-Unis. Un marché sur lequel elle compte environ 500 revendeurs.

Avec la France, la Chine et le Brésil sont aussi des marchés de poids. Car c’est au Brésil que Veja source une partie de son coton biologique pour ses toiles et lacets et le caoutchouc destiné aux semelles. Pionnière en matière d'écoresponsabilité, Veja qui depuis ses débuts concilie mode, projet sociaux, justice économique et matières responsables, produit également ses baskets au Brésil, un pays avec lequel elle est étroitement liée. 


Veja collabore avec Ciele - DR


D'ailleurs, sur les 350 collaborateurs qui officient pour Veja, 80 sont installés au Brésil. Parmi eux, sept personnes officient depuis l’Amazonie où elles s’occupent avec précaution du sourcing. Veja vient également d’ouvrir de nouveaux bureaux à Sao Paolo.

SARL indépendante, Veja a recruté en juillet 2019 sa première directrice générale, Laure Browne, ex-Auchan Retail. "Nous sommes un peu artistes, Laure Browne nous apporte un regard rationnel et nous force à poser nos priorités. C’est une personne d’expérience, également athlète de haut niveau, qui nous structure", explique Sébastien Kopp.
 
Chez Veja, entreprise certifiée "B Corp", on se réjouit de voir que l'écoresponsabilité est devenue centrale dans la stratégie des entreprises. Cependant, on ne commente pas plus cet éveil, et on préfère "continuer de créer son propre chemin". 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com