×
6 072
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 oct. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vente de fourrures au Crédit municipal de Paris en novembre

Par
AFP
Publié le
28 oct. 2009

PARIS, 28 oct 2009 (AFP) - De retour sur les podiums, la fourrure va se retrouver sous le marteau du commissaire-priseur du Crédit municipal de Paris (CMP) le 21 novembre, pour une vente aux enchères de vêtements griffés et d'accessoires (sacs, foulards) Hermès, Chanel, Dior ou Vuitton.

fourrure
Photo : Corbis

Plus de 250 lots seront mis à l'encan 55 rue des Francs-Bourgeois (IVe arrondissement), parmi lesquels une pelisse Fendi de vison femelle (estimation 1.400/1.600 euros), un manteau de vison scanbrown Rébecca (estimation 1.200/1.300 euros), et peut-être clou de la vente, un sac "Kelly" Hermès en crocodile noir, estimé de 3.000 à 4.000 euros.

Celles qui redoutent les frimas de l'hiver et apprécient les vêtements vintage trouveront sans doute leur bonheur. L'exposition préalable à la vente aura lieu le samedi 21 novembre de 09H00 à 11H30 et le catalogue sera mis en ligne sur le site www.creditmunicipal.fr à partir du 4 novembre.

Le 15 novembre 2008, une vente aux enchères de fourrures et accessoires comprenant 231 lots avait atteint la somme de 64.360 euros. Par exemple, un vison Pierre Balmain avait été adjugé 1.500 euros et un carré Hermès 160 euros.

Depuis 232 ans au coeur du Marais, le Crédit municipal était appelé Mont de Piété avant 1918 et plus familièrement "Ma Tante", après l'aventure survenue au fils du roi Louis-Philippe (1830-1848), le prince de Joinville, joueur invétéré qui avait mis en gage sa montre pour rembourser ses dettes et avait dit à sa mère l'avoir oubliée chez sa tante.

Près d'un million d'objets déposés en gage sont stockés au Crédit municipal, dont une salle, à l'hygrométrie et à la température régulées, abrite les fourrures les plus diverses. L'établissement réalise des ventes de fourrures depuis plus de 11 ans.

Depuis 2008, "Ma Tante", organisme de prêt sur gage, a vu son activité augmenter de 20% et enregistre 1.000 nouveaux clients par mois depuis mai 2009, contre 800 en 2008 et début 2009.

La moyenne des prêts par client est de 1.100 euros. Selon le CMP, 85% des objets déposés sont des bijoux et 93% de ces objets sont récupérés par leur propriétaire, en moyenne au bout de 11 mois. Les 7% restants sont vendus aux enchères, le produit de la vente servant à rembourser le prêt et les interêts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.