×
Publicités
Par
AFP
Publié le
22 nov. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vente de vêtements des Beckham en faveur des victimes du typhon Haiyan

Par
AFP
Publié le
22 nov. 2013

LONDRES, 22 nov 2013 (AFP) - Victoria et David Beckham ont confié une partie de leur garde-robe à la Croix Rouge pour qu'elle soit vendue, vendredi à Londres, au profit des victimes du typhon Haiyan qui a fait plus de 5.200 morts aux Philippines.

David et Victoria Beckham en 2012. Photo AFP Leon Neal.


Costumes de marque, robes de couturier, chaussures à talons mais aussi simples survêtements de l'ancienne Spice Girl et du footballeur à la retraite étaient disposés sur de simples tringles dans une boutique de la Croix Rouge britannique à Chelsea, quartier huppé de la capitale britannique.

Des costumes Dolce & Gabbana de David et Victoria étaient ainsi respectivement en vente pour 600 et 800 livres (719 et 959 euros).

"David et moi soutenons la campagne de la Croix Rouge pour les Philippines et demandons à tout le monde en Grande-Bretagne d'en faire autant", a déclaré Victoria.

Une responsable du magasin de la Croix Rouge a rapporté que les Beckham avaient amené vingt cartons de "vêtements pratiquement neufs" tout en avertissant que les tuniques de Victoria risquaient d'être trop petites pour la plupart des gens.

L'événement a donné lieu à une longue file d'attente devant cette simple boutique qui a décidé, pour l'occasion, de rester ouverte jusque 20H00 GMT.

En 2010, Victoria avait levé près de 7.000 livres (8.300 euros) en mettant aux enchères des vêtements au profit d'une campagne de lutte contre le cancer.

Son mari David avait reversé en juin l'intégralité de son salaire gagné lors de sa dernière saison de footballeur avec le Paris Saint-Germain à des œuvres de charité pour des enfants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.