Versace accuse une perte en 2016

Versace a terminé l’année 2016 accusant une perte de 7,4 millions d’euros contre un bénéfice de 15,3 millions d’euros un an plus tôt. Le groupe de mode milanais détenu par la famille fondatrice à hauteur de 80 %, qui a ouvert son capital en 2014 au fonds américain Blackstone détenant 20 % du capital, a ralenti sa cadence, en effet, l’an dernier, comme en témoigne le bilan consulté par Radiocor-Il Sole 24 Ore.

Voir le défilé
Versace, printemps-été 2018 - © PixelFormula

Contrairement aux années précédentes, la Maison n’a pas souhaité publier ses résultats cette année en raison des changements qui ont eu lieu avec l’arrivée du nouveau directeur général, Jonathan Akeroyd, au printemps dernier.

Tout juste la griffe a-t-elle diffusé une brève déclaration en assurant qu’elle « avait continué de croître et d'investir dans son réseau de distribution en 2016 ». Les revenus consolidés ont effectivement  « progressé de 4 %, pour s'établir à 669 millions d'euros, tandis que le flux de trésorerie a augmenté », souligne-t-elle. Reste qu’en 2015, son chiffre d’affaires s’inscrivait en hausse de 17,5 %.

Versace explique avoir investi massivement l’an dernier - 45 millions d’euros -, principalement dans son réseau de distribution direct. « Pour positionner l’activité vers une croissance solide dans les années à venir, la société a entrepris d’importants changements de gestion. Avec un nouveau management et une stratégie claire, Versace continue d'investir dans la marque, le produit, la distribution et la communication », indique-t-elle.

Les coûts opérationnels ont augmenté de 60,7 millions, atteignant 629,5 millions d’euros, rapporte Il Sole 24 Ore. Il faut dire que la marque a ouvert 34 nouveaux points de vente en 2016, auxquels se sont ajoutés quatre nouveaux magasins au premier trimestre 2017.

Ces investissements ainsi que la hausse des coûts ont entraîné une réduction drastique des marges. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est ainsi ressorti à 6,6 % sur le chiffre d’affaires total en 2016 contre 12,5 % un an plus tôt. Il a atteint 44,3 millions d’euros, plongeant de 45,5 % par rapport à 2015.

Les ventes ont progressé en particulier en Asie (+8,8 %) et en Amérique du Nord (+2,5 %), tandis qu’en Europe elles ont reculé de 1,1 %.

Les ventes au détail de Versace ont augmenté de 28,9 %, à 400,7 millions d'euros, tandis que celles en gros se sont stabilisées à 199,1 millions d'euros, contre 194,9 millions l'année précédente.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER