Versace : une mode fluorescente délicieusement funky

Voilà ce qu'on appelle un grand défilé Versace. Comme elle le fait depuis plusieurs saisons, Donatella a organisé son show dans le parc des expositions de Milan, la Fiera, une salle gigantesque ornée d'un immense tapis aux couleurs de la collection. Une collection portée par les mannequins les plus onéreux de la semaine milanaise.


Voir le défilé
Versace - Printemps-été 2019 - Prêt-à-porter féminin - Milan - © PixelFormula

Rythmes entraînants, lumières scintillantes, des jambes sans fin, un casting haut en couleur et un superbe mélange de vêtements audacieux et racés. Des silhouettes pleines de fantaisie - vestes sculptées, costumes puissants et fantastiques robes courtes coupées en patchwork.
 
Qui a-t-on vu ? Gigi Hadid dans une jupe en python fendue sur le côté, un haut noir fin et un justaucorps moutarde brillant, son bras enroulé autour d'un sac de voyage en cuir matelassé. Imaan Hammam se pavanant dans un pantalon cachemire hyper pastel. Et la très célèbre Shalom Harlow qui fermait le défilé sous un tonnerre d'applaudissements en robe de tulle fleuri.

« Les pouvoirs mystiques de la Méduse et sa personnalité n'ont jamais été aussi puissants », explique Donatella dans son programme.
 
Toute la collection était chargée de ce que Donatella décrit comme des superpositions de gazes imprimées - des tulles transparents utilisés sur de nombreuses pièces. Les tissus principaux, cependant, étaient des motifs fleuris quasi abstraits, denses et marbrés, coupés en patchwork dans des robes du soir aux découpes très anatomiques, assorties à des collants et à des gilets imprimés transparents. Résultat : une allure rock et bohème, qui capture l'atmosphère optimiste qui règne désormais dans la maison Versace.

Donatella a également lancé un nouveau sac, le Conglobo, inspiré des malles de voyage anciennes, qui reflète l'esprit global de la collection et de la marque. Tout au long du défilé, on a pu voir des sacs revisités, avec des imprimés écossais dynamiques et des broderies de couleurs vives.
 
La maison a également rassemblé un nombre impressionnant d'influenceurs au premier rang, tous vêtus des imprimés et des tartans de la saison dernière, une toile de fond astucieuse pour la nouvelle collection.

De nombreuses silhouettes étaient portées avec de volumineuses sneakers - mais la plupart des mannequins déambulaient perchés sur des talons hauts et des sandales munies de larges sangles. Confectionnées dans les mêmes couleurs que le bracelet d'invitation que les invités arboraient fièrement au poignet.

Soutenu par une bande-son rythmée - avec un excellent remix de Queen Of This Shit par la rappeuse transgenre Quay Dash, née dans le Bronx -, c'était un défilé puissant. Conclu par une ovation impressionnante - même si la créatrice italienne s'est éclipsée immédiatement après le défilé, entourée de ses gardes du corps.

Donatella pourrait peut-être envisager une approche plus intimiste la saison prochaine - on a un peu trop vu l'intérieur de la Fiera de Milan -, mais ce défilé est indéniablement une victoire majeure pour Versace.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER