×
6 352
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
10 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vestiaire Collective célébrée comme la onzième "licorne" française

Publié le
10 mars 2021

Un spécialiste de la seconde main comme nouveau fleuron français. Il y a encore cinq ans le postulat était des plus improbables. Mais depuis que Vestiaire Collective, qui creuse ce sillon de la revente de produits de luxe et de mode entre particuliers depuis 2008, a levé 178 millions d'euros auprès notamment de Kering et Tiger Global Management, les vêtements déjà portés ne sentent plus la naphtaline. Ce business incarne même une certaine vision de l'avenir.


Maximilian Bittner et Cédric O dans les locaux de Vestiaire Collective à Paris - FNW



Celle-ci pourrait mêler démarche environnementale et flamboyance des pépites de la tech. Depuis une semaine, Vestiaire Collective a officiellement franchi le cap du milliard de dollars de valorisation. Ce qui en fait la onzième start-up française dans ce cas. Une étape majeure pour l'équipe fondatrice et le directeur général Maximilian Bittner, mais un signe fort aussi pour le gouvernement français. Si bien que Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, était en visite au siège de la nouvelle "licorne", dans le XVIIème arrondissement de Paris ce mardi.

"Il est important pour le gouvernement de voir les start-up françaises se développer. Nous avons besoin d'acteurs forts en France et en Europe dans une compétition face à la Chine et aux Etats-Unis. En 2017, nous avions trois licornes. Aujourd'hui Vestiaire Collective est donc la onzième entreprise à atteindre ce statut. Et d'autres sociétés vont le devenir, explique le secrétaire d'Etat. Vestiaire Collective participe à un renouveau d'un domaine d'excellence français dans le luxe et la mode, notamment incarné par l'un des deux nouveaux actionnaires. L'entrée de Tiger Global Management démontre aussi l'attractivité de la French Tech".

Si Vestiaire Collective vise un développement à l'international et notamment sur le marché américain, ses dirigeants gardent un focus européen pour son déploiement avec notamment l'annonce de quelque 155 recrutements dans les prochaines semaines, en particulier pour des profils tech qui rejoindront son siège de Paris, ses bureaux de Tourcoing ou son Tech Hub de Berlin. Des déploiements qui doivent permettre à la société de grandir encore. Jusqu'à être concerné par la future taxe Gafa? "J'aimerais vraiment que nous soyons concernés par cette taxe, avançait Maximilian Bittner en conférence de presse mardi. Mais ce n'est pas le cas. En revanche, nous voyons le soutien de la part des gouvernements pour les voitures électriques, pourquoi ne pas envisager un soutien en ce qui concerne la seconde main? ". Une suggestion glissée avec le sourire à Cédric O.

Pour le secrétaire d'Etat, l'ambition française est clairement d'affirmer Paris en place forte de la Tech mondiale avec le développement d'un tissu de licornes. Mais pas seulement. Les entrées en Bourse à Paris d'acteurs des nouvelles technologies pourraient jouer un rôle de catalyseur. Lundi, le projet d'entrée sur le marché Euronext de l'hébergeur OVH a ainsi été révélé.

Une entrée en Bourse qui n'est pas encore annoncée au programme pour Vestiaire Collective.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com