×
5 392
Fashion Jobs
TAPE À L'OEIL
Responsable de Marque (H/F)
CDI · WASQUEHAL
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Ressources Humaines Nancy H/F
CDI · NANCY
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes Parly 2 H/F
CDI · VERSAILLES
GROUPE PRINTEMPS
Contrôleur de Gestion Printemps Siège H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Des Opérations Vélizy H/F
CDI · VERSAILLES
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes Printemps Vélizy H/F
CDI · VERSAILLES
CELIO
Responsable Compensation &Amp; Benefits H/F
CDI · SAINT-OUEN
CITADIUM
Sales Manager Citadium Lyon H/F
CDI · LYON
CITADIUM
Acheteur Chef de Produits Citadium H/F
CDI · PARIS
CITADIUM
Directeur Régional Citadium H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Ressources Humaines Haussmann H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Coordinateur Commercial Printemps Haussmann H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Commercial Printemps Haussmann H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes Printemps Haussmann H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Ressources Humaines Lyon H/F
CDI · LYON
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes Marseille Terrasses du Port H/F
CDI · MARSEILLE
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
LA HALLE
Chef de Projet Digital & Social (H/F)
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Avignon
CDI · AVIGNON
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes Lille H/F
CDI · LILLE
BALMAIN
Interface / Implant Logistique Balmain H/F
CDI · FERRIÈRES-EN-BRIE
LAVERA
Responsable Service Clients (H/F) – CDI Temps Plein
CDI · PARIS
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
29 nov. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vetements: une couture taillée pour la nouvelle aristocratie d'Internet

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
29 nov. 2021

Alors que la plupart des marques se remettent à organiser des défilés en direct, voilà que le label Vetements nous propose un nouveau lookbook électronique, véritable ode aux milliardaires du bitcoin. Un format de présentation tout à fait cohérent avec la collection, qui s'inspire des entrepreneurs récemment enrichis des réseaux sociaux.


Vetements automne-hiver 2022/23 - Photo: Courtesy of Vetements


Mais visiblement, ce n'est pas leur célébrité qui inspire la marque — la majeure partie des mannequins porte un masque. Le lookbook lui-même a pour toile de fond un papier peint imprimé de billets verts d'un million de dollars, un motif qui réapparaît sur des bottes de cosmonaute, des masques et même une robe de statue de la Liberté.

"À l'origine, les couturiers s'adressaient aux monarques et à l'aristocratie; au début du XXe siècle, ils se sont rabattus sur un nouveau type de clients: les magnats industriels et leurs familles, qui gagnaient des fortunes dans tous les secteurs, du pétrole à l'immobilier en passant par le beurre et les barres chocolatées", explique le directeur de la marque, Guram Gvasalia, dans un communiqué de presse imitant la maquette d'une page Wikipédia, avant d'avancer en plaisantant que la présentation lui a coûté près d'un milliard de dollars.


Photo: Courtesy of Vetements



"Avec sa collection automne-hiver 2022/23, Vetements cherche à redéfinir la couture et le savoir-faire des générations précédentes pour cette nouvelle ère, définie par de tout nouveaux phénomènes sociaux et économiques qui peuvent transformer la vie d'une personne du jour au lendemain — la nouvelle richesse des millionnaires en bitcoins... Quelqu'un qui a investi 1.000 dollars en bitcoins en 2010 et possède aujourd'hui presque 80 millions de dollars, ou les millionnaires des réseaux sociaux, riches et célèbres en étant simplement eux-mêmes et en partageant les moments les plus privés de leur vie", détaille Guram Gvasalia, le frère de Demna, le directeur artistique de Balenciaga.

La collection contient toute l'attitude audacieuse et les silhouettes volumineuses que l'on attend de Vetements, mais souvent déclinées dans de nouveaux tissus improbables. Les blazers et manteaux croisés pour hommes et femmes sont taillés de manière impeccable dans des tissus atypiques comme le jersey et la laine molletonnée. Mais la grande nouveauté, ce sont ces bodys intégraux aux imprimés fantastiques, des écrous métalliques aux calendriers en passant par les feuilles d'automne.

Les volumes exagérés, le velours brillant, les imprimés farfelus et les robes de cocktail exhalent tous un glamour inspiré de la rue. Mais on ne peut s'empêcher de sourire en pensant que Vetements — une marque créée par deux réfugiés géorgiens largement inspirés par des vêtements de seconde main —, est aujourd'hui l'un des labels préférés des milliardaires en bitcoins.


Photo: Courtesy of Vetements


L'émergence du bitcoin a enrichi beaucoup de monde. Un peu comme au XVIIIe siècle, lors de la bulle des mers du Sud qui a abouti au krach de 1720, le plus célèbre de cette époque. De nombreux investisseurs y avaient laissé leur chemise, notamment Isaac Newton — et l'on est en droit de redouter que la même mésaventure ne se produise pour les nouveaux nababs du bitcoin.
 
Mais au moins, quand ça arrivera, ces derniers pourront toujours acheter l'un des nouveaux tee-shirts de Vetements en guise de consolation. On peut y lire: "Money can’t make me happy, but Vetements can" ("L'argent ne fait pas le bonheur, mais Vetements oui").

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com