×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
25 mai 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF Corp: les chiffres d'un exercice 2020 en recul

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
25 mai 2021

L’année 2020-2021 aura été mouvementée pour le groupe d’outdoor et d’activewear basé à Denver, dans le Colorado. L’entreprise a dû faire face aux difficultés engendrées par la pandémie de Covid-19 et a récemment fait l’acquisition de Supreme, l’une des marques les plus emblématiques du streetwear. Au quatrième trimestre, VF Corporation a réalisé des revenus de 2,6 milliards de dollars (2,12 milliards d’euros), en hausse de 23% par rapport à la même période l’an dernier. Hors effets de change, cette hausse est de 19%.


VF Corp a finalisé l’acquisition de Supreme en janvier 2021 - Instagram: @supremenewyork


Au quatrième trimestre clôturé fin mars 2021, la croissance des revenus de VF a principalement été générée par ses quatre marques principales: Vans, The North Face, Timberland et Dickies. Timberland, notamment, a réalisé des ventes en croissance de 21%.
 
Le canal digital a aussi été un important vecteur de croissance de l’entreprise pour ce trimestre, ainsi que la région Asie-Pacifique, dont les revenus ont décollé de 71% par rapport à la même période l’an dernier. À cette époque, l’impact négatif du Covid-19 avait largement grevé les résultats.

Le bénéfice net trimestriel de VF s’élève à 89,5 millions de dollars (73,03 millions d’euros), soit 0,23 dollar par action diluée (0,19 euro), contre des pertes de 483,8 millions de dollars (394,79 millions d’euros) ou 1,22 dollar (1,0 euro) par action diluée au quatrième trimestre de l’exercice passé.

Baisse à deux chiffres sur l'exercice



Les revenus de l’entreprise pour l’exercice fiscal total atteignent 9,2 milliards de dollars (7,51 milliards d’euros), en baisse de 12% ou 14% hors effets de change, contre 10,5 milliards de dollars (8,57 milliards d’euros) l’année précédente. Cette baisse est le fruit des fermetures temporaires de boutiques et de la demande réduite provoquées par la pandémie de Covid-19.
 
Le segment activewear de VF est celui qui enregistre la plus forte baisse avec - 15%, dont 15% de baisse chez Vans et une augmentation de 3 points de pourcentage des contributions issues des nouvelles acquisitions du groupe. Le segment outdoor, lui, a connu une baisse de 11% dont 9% de baisse chez The North Face.
 
Son segment workwear, en revanche, a vu ses revenus augmenter de 7%, notamment grâce à une hausse de 9% des ventes de Dickies. La progression de la marque est particulièrement remarquable en Asie-Pacifique, où elle réalise des revenus en hausse de 36%.
 
Les revenus annuels de l’entreprise tirés du wholesale perdent 17%, tandis que la vente directe se contracte de 5% malgré une hausse de 67% des revenus issus du digital.
 
Les bénéfices annuels du groupe se situent à 407,9 millions de dollars (332,86 millions d’euros) ou 1,04 dollar (0,85 euro) par action diluée, contre 679,5 millions de dollars (554,49 millions d’euros) ou 1,70 dollar (1,39 euro) par action diluée l’année précédente.
 
"Je suis parfaitement satisfait de la façon dont nous avons géré l’année fiscale 2021. En début d’année, nous avons pris des mesures importantes pour protéger notre personnel et notre entreprise, tout en continuant les investissements pour encourager notre transformation et accélérer notre croissance organique", rappelle le président et PDG de VF Steve Rendle dans un communiqué.
 
"En même temps, nous avons mis en place des projets audacieux et avant-gardistes pour encourager la croissance additionnelle et la création de valeur. En conséquence, nous terminons cet exercice en position de force, avec un contexte favorable dans tout notre portefeuille", ajoute-t-il.
 
Pour l’exercice fiscal 2022, VF mise sur des revenus totaux d’environ 11,8 milliards de dollars (9,63 milliards d’euros), en hausse de 28% par rapport à 2021. Cette prévision se base sur une contribution attendue de 600 millions de dollars (489,62 millions d’euros) de la part de Supreme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com