×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
19 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF Corp reprend des couleurs et réalise des bénéfices plus importants que prévu

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
19 oct. 2020

Les conséquences financières de la pandémie de Covid-19 continuent de se faire sentir, mais le groupe d’habillement et de chaussures VF Corporation, basé à Denver (Colorado), a tout de même réalisé un bénéfice net de 256,7 millions de dollars (218,42 millions d’euros) au deuxième trimestre clos le 26 septembre dernier.


VF Corp retrouve la croissance en Chine et sur le canal digital - Instagram: @vans


Ces chiffres restent largement inférieurs aux bénéfices de 649 millions de dollars (552,22 millions d’euros), ou 1,55 dollar (1,32 euro) par action, enregistrés par l’entreprise à la même période l’année dernière.

Mais le bénéfice par action ajusté du groupe atteint tout de même 0,66 dollar (0,56 euro), alors que les spécialistes de FactSet avaient tablé sur 0,48 dollar (0,41 euro), d’après des informations publiées par MarketWatch.

Le chiffre d'affaires trimestriel de l’entreprise, qui possède les marques Vans, The North Face et Timberland, a chuté de 18% à 2,6 milliards de dollars (2,21 milliards d’euros), contre 3,2 milliards de dollars (2,72 milliards d’euros) à la même période l’an dernier. Cette baisse est principalement due aux fermetures de boutiques et à la contraction de la demande entraînée par la pandémie de coronavirus, ainsi que par les mesures restrictives imposées dans le monde entier pour freiner sa propagation.
 
Ce trimestre, c’est le segment "outdoor" du groupe qui a le plus souffert avec un repli de 24% de ses ventes. Le segment "activewear", quant à lui, accuse un déclin de 15%. Les vêtements de travail, en revanche, voient leur chiffre d’affaires augmenter de 14%.
 
Sur le trimestre, les ventes de VF aux États-Unis ont baissé de 21%. À l’étranger, la baisse est de 15%, avec -16% en Europe et -38% sur les marchés américains hors États-Unis. En Asie-Pacifique, la tendance est à la hausse avec +2%, grâce à un bond de 21% en Chine continentale.

La vente en ligne a bondi de 44% sur le trimestre


 
Par canal, les revenus issus de la vente directe perdent 17% sur le trimestre, alors que la vente directe en ligne affiche une remarquable progression de 44%.
 
Pour le premier semestre fiscal, VF fait état d'un chiffre d'affaires de 3,7 milliards de dollars (3,15 milliards d’euros), en baisse par rapport aux 5,2 milliards de dollars (4,42 milliards d’euros) de la même période l’an denier. La perte nette atteint sur la période 28,9 millions de dollars (24,59 millions d’euros), contre un profit de 698,2 millions de dollars (594,08 millions d’euros) un an plus tôt.
 
"Pour le moment, nos résultats dépassent les prévisions que nous avions élaborées en interne, principalement grâce au digital et à la Chine, deux de nos principaux axes de croissance", commente Steve Rendle dans un communiqué. Le PDG de VF poursuit: "Nous commençons à voir des signes de stabilisation et de renforcement de tous les aspects de notre activité, ce qui nous conforte dans l’idée d’augmenter les dividendes et de publier des prévisions financières pour l’année entière."
 
VF espère réaliser des ventes annuelles d’au moins 9 milliards de dollars (7,66 milliards d’euros), ce qui représenterait une baisse d’environ 14% sur une base ajustée par rapport à l’année dernière. Le revenu annuel par action ajusté devrait se situer à 1,20 dollar (1,02 euro) minimum.
 
Le groupe a par ailleurs récemment remanié sa direction: Steve Murray a été nommé à la présidence de The North Face, tandis que Winnie Ma a pris les rênes de l’activité de VF pour la Grande Chine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com