×
Publicités
Publié le
9 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF Corp s'offre Supreme pour 2,1 milliards de dollars

Publié le
9 nov. 2020

Depuis plusieurs mois, Steve Rendle, directeur général de VF Corp, fait savoir que son groupe est prêt à procéder à des croissances externes. Le propriétaire de Vans, The North Face, Timberland ou encore Dickies est passé de la parole aux actes ce 9 novembre.


Une collaboration The Norh Face X Supreme - Supreme


Le groupe américain a révélé procéder à l'acquisition de l'iconique marque de streetwear new-yorkaise Supreme pour 2,1 milliards de dollars (1,76 milliard d'euros), soit un peu moins de 15 fois l'Ebitda. Les fonds Carlyle Group et Goode Partners, qui étaient entrés en 2017 au capital de la marque créée en 1994 avec un magasin sur Lafayette Street à New York, et aujourd'hui dirigée par James Jebbia, ont cédé leurs parts dans l'entreprise.

A l'époque, la presse relevait que les fonds avaient acquis la moitié du capital pour quelque 500 millions de dollars. Le chiffre d'affaires 2016 était alors estimé à 100 millions de dollars. VF précise que sur l'exercice clos en janvier 2017, Supreme avait réalisé 200 millions de ventes.

Aujourd'hui, la marque devrait conclure son exercice autour des 500 millions de dollars de chiffre d'affaires. Avec le développement de son offre, de ses collaborations (notamment avec Vans, The North Face et Timberland) et son expansion internationale, Supreme est donc LE poids lourd incontesté du streetwear mondial. Un marché que VF estime à environ 50 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

"VF est l'acteur idéal pour honorer l'héritage authentique de cette marque au fort lifestyle tout en offrant la possibilité de tirer parti de notre puissance et de notre expertise pour permettre une croissance durable", a déclaré Steve Rendle, le PDG de VF dans un communiqué.

"L'acquisition de la marque Supreme est une validation supplémentaire de notre vision et de notre stratégie pour faire évoluer davantage notre portefeuille de marques afin d'exploiter l'ensemble des opportunités de marché que nous voyons sur le secteur de l'habillement et de la chaussure. La marque Supreme accélérera davantage la transformation du modèle commercial hyper digital de VF et sera un moteur significatif de notre engagement pour la création de valeur à long terme du groupe. "


Le poids et les perspectives steetwear du groupe VF Corp - DR


Le streetwear fait en effet partie du plan de route annoncé par la direction de VF aux investisseurs. D'après une présentation faite à ces derniers, le groupe américain réalise déjà avec Vans, The North Face, Timberland et Dickies près de 3 milliards de ventes sur ce segment sur son exercice 2020.

Dans cette présentation, le groupe met en exergue la puissance du modèle de vente directe aux consommateurs de Supreme. Il souligne que la marge brute, à 60%, est au niveau de celle de sa locomotive Vans, et que sa marge opérationnelle, à 20%, s'approche de celle de Vans qui culmine à 23%.

Supreme dispose aussi de belles opportunités de croissance selon la direction, notamment en développant son réseau de magasins mais aussi d'autres catégories de produits. L'habillement pèse aujourd'hui près de trois quarts de son activité. Son potentiel est donc fort sur d'autres supports d'expression: la marque signe d'ailleurs une collaboration avec Opinel pour un "drop" customisé du fameux couteau français. Mais surtout, Supreme, connu dans le monde entier, dispose d'un potentiel de croissance international, le marché américain représentant plus de la moitié de son activité actuellement.

En effet, à l'horizon 2024, le groupe annonce tabler sur un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de dollars pour Supreme, avec une croissance annuelle de ses ventes comprise entre 8% et 10% . Reste aux parties à finaliser cette transaction, qui devrait être effective d'ici à la fin d'année.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com