×
2 682
Fashion Jobs
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
11 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF ferme temporairement des boutiques en Chine en raison du coronavirus

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
11 févr. 2020

Il n'y a pas que le luxe qui doit adapter son organisation retail en Asie. En raison de l’épidémie de coronavirus qui se propage en Chine, le groupe américain de chaussures et d'habillement, propriétaire de Vans, The North Face et Timberland, a annoncé la fermeture d’environ 60 % de ses magasins en propre et en franchises dans le pays. L’impact financier de cette crise sanitaire n’a pas encore été évalué par la firme basée en Caroline du Nord.


En 2019, la Chine continentale a généré environ 6% des revenus de VF - Instagram: @vans_cn


Les mesures prises sont celles recommandées par les gouvernements locaux et VF dit s'atteler à garantir "la santé et la sécurité" de ses collaborateurs. Les boutiques du groupe encore en fonctionnement en Chine connaissent une baisse significative de fréquentation, ce qui va aggraver l’impact des fermetures temporaires.
 
Au cours de l’exercice 2019, VF a réalisé un chiffre d’affaires de 13,8 milliards de dollars (12,6 milliards d’euros), dont 6 % générés par la Chine. Plus largement, la région Asie-Pacifique représente 12 % des revenus du groupe.

L’entreprise est pour l’instant dans l’impossibilité d’évaluer l’impact de l’épidémie de coronavirus sur sa chaîne de production. 16 % de ses acquisitions de marchandises sont directement effectuées en Chine continentale, dont 7 % sont ensuite envoyées sur le marché américain.
 
Selon les déclarations de VF, la situation actuelle en Chine n’a pas été prise en compte lors des prévisions de résultats ajustées publiées le mois dernier pour l’exercice fiscal 2020. VF tablait alors sur des ventes annuelles de 11,75 milliards de dollars (10,73 milliards d’euros).

Des prévisions de résultats qui pourraient être revues à la baisse


 
La multinationale devrait publier une mise à jour prenant en compte l’impact opérationnel et financier de l’épidémie de coronavirus pendant sa conférence téléphonique du quatrième trimestre, programmée pour le mois de mai.
 
D'ici là, le PDG de VF, Steve Rendle, tente de rassurer les actionnaires : "Certes, le coronavirus va déstabiliser nos résultats financiers en Asie-Pacifique à court terme. Mais le potentiel de croissance de VF en Chine et dans toute la région est significatif et les bases de notre activité sont solides", argumente-t-il dans un communiqué. Et d'ajouter : "VF devrait pouvoir encaisser l’impact du coronavirus grâce à la diversité de ses activités et aux bons résultats d’autres régions importantes."
 
Plus de 40 000 personnes ont déjà été contaminées par le coronavirus en Chine et plus de 900 d'entre elles en sont mortes. Outre l'aspect sanitaire, l’épidémie a des conséquences sur l’économie et le commerce dans le monde entier. Plusieurs entreprises internationales comme Burberry, Nike, Adidas, Skechers et Tapestry ont temporairement cessé leur activité en Chine, ce qui pourrait entraîner d’importantes pertes de revenus.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com