×

Victoria Beckham : rébellion au cœur de la Maison des banquets

Publié le
16 févr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une touche de rébellion chez Victoria Beckham, et on s’en félicite, pour une collection présentée dimanche matin et qui suggérait que la créatrice et sa maison s’acheminent vers un avenir radieux.
 

Victoria Beckham - Fall-Winter2020 - Womenswear - Londres - © PixelFormula


Dehors, la tempête Dennis faisait rage sur Whitehall. A l’intérieur, tout n’était que calme, classe et sophistication. Et pourtant, tous les spectateurs au premier rang de Victoria Beckham spéculaient ouvertement sur l’avenir de son entreprise, au vu de ses récentes pertes financières. Mais à en juger par la qualité de cette collection, sa maison de mode a de très beaux jours devant elle.
 
C’était le premier défilé sur lequel était utilisé un nouveau sérum de beauté, qui fait partie de la ligne de maquillage qu’elle produit elle-même. Le résultat : les mannequins affichaient la mine la plus fraîche qu’on aie jamais vue sur un podium Victoria Beckham. Il se pourrait bien qu’il y ait de l’or dans le Power Serum de Posh.

Des petites robes noires parfaitement exécutées, et des combinaisons sur lesquelles tranchaient des ceintures en métal tressé


 
Ses premiers looks étaient en noir intégral : des petites robes noires parfaitement exécutées, et des combinaisons sur lesquelles tranchaient des ceintures en métal tressé. Ensuite, un duo d’excellents impers d’espion ou façon trench, avec une volumineuse silhouette de super-héroïne. Ainsi que des manteaux croisés masculins à chevrons, des jupes-culottes stylées et des associations de tissus écossais toutes pleines d’assurance. Et enfin, point culminant du défilé, un duo de magnifiques combinaisons en soie avec un imprimé animalier brisé.
 

Victoria Beckham - Fall-Winter2020 - Womenswear - Londres - © PixelFormula

Le défilé était présenté à la Maison des banquets, en face de Downing Street, dans les derniers vestiges du Palais de Whitehall, résidence des monarques britanniques de 1530 à 1698. Et les mannequins déambulaient sous les magnifique fresques de Rubens représentant l’Apothéose du Roi James 1er.
 
"Être ici, sous les fresques de Rubens, était inspirant, même si je suis minimaliste. Je n’aime pas les choses trop sophistiquées. Il s’agit de trouver des façons de magnifier et d’apporter du raffinement à chaque saison, mais avec une touche de rébellion cette fois. Avez-vous entendu la musique ?" souriait Victoria Beckham en faisant allusion à un juron prononcé dans une chanson.
 

L'entreprise rentable au dernier trimestre 2019



En résumé, c’était une performance impeccable de la part de la créatrice, qui prend manifestement de plus en plus les rênes de son atelier. Il est vrai que la marque a subi 10 millions de livres de pertes en 2017, même si les nouveaux dirigeants nommés par NEO Investment Partners ont considérablement réduit ce chiffre au cours des deux années qui ont suivi. D’autre part, Victoria a lancé sa propre collection de beauté en ligne au mois de septembre, et les premiers résultats sont excellents.
 
Selon le PDG Ralph Toledano, l’entreprise est repassé dans le positif au dernier trimestre 2019. En lançant sa propre ligne de beauté, plutôt qu’en passant un accord de licence avec un mastodonte du maquillage, Beckham aura besoin d’investissements considérables en capital. Mais les observateurs bien informés s’attendent à voir la Spice Girl bientôt à la tête d’une entreprise très rentable. On peut donc balancer aux orties les annonces de banqueroute, surtout après le défilé d’aujourd’hui.
 
« Nous venons de lancer notre nouveau Power Serum avec Augustine Bader. Il s’agissait donc de prendre soin de ces filles, d’hydrater leur peau. Elles ont toute eu un soin du visage avant le défilé. Nous voulions un éclat naturel, sain et plein de jeunesse. Et ce défilé célébrait cela, avec une pointe de notre nouveau Smoky Eye Brick", concluait Victoria Beckham.
 
En 1649, le Roi Charles fut décapité devant la Maison des banquets. Victoria Beckham, elle, en est sortie triomphalement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com